L’administrateur de l’OIF :

Le Vietnam, un membre dynamique et important de la communauté francophone

Samedi, 17 mars 2018 à 23:43:00
 Font Size:     |        Print
 

L’administrateur de l’OIF, Adama Ouane. Photo : Bao Ngoc - Ngoc Diêu/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam joue un rôle de plus en plus important au sein de la communauté francophone dans des domaines aussi divers que la coopération économique, culturelle et numérique, la promotion de la langue française et la formation professionnelle.

C’est en ces termes que s’est exprimé l’administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Adama Ouane, lors d’une interview accordée au journal Nhân Dân en ligne à l’occasion de sa participation au Festival « Couleurs culturelles » tenu, samedi dernier, à l’Université de Langues et d’Études internationales à Hanoi, en l’honneur de la Journée internationale de la Francophonie (20 mars).

L’administrateur de l’OIF a félicité l’ambiance festive des célébrations de la Journée internationale de la Francophonie dans l’ensemble du Vietnam. Il s'est déclaré réjoui du développement de la langue française au Vietnam : « Je vois que le français se porte bien au Vietnam. Il y a une communauté très dynamique. On peut voir ici des performances, des chansons françaises interprétées par les jeunes vietnamiens de manière créative… ».

Il a hautement apprécié les efforts des enseignants, des élèves et des bénévoles vietnamiens qui se sont dévoués depuis plusieurs semaines pour fêter cette journée mémorable. « J’ai vu tous les efforts que la communauté universitaire et académique francophone au Vietnam a fait pour la promotion de l’enseignement du français, y compris, les professeurs, les étudiants et les élèves. Et j’ai pu me rendre compte qu’il y avait une dynamique, un regain d’intérêt, un averti, une appétence pour la langue française ici », a-t-il souligné.

Adama Ouane a particulièrement exprimé ses bonnes impressions sur le dynamisme, la vitalité, l’énergie de la jeunesse qu’il a vue et qu’il a rencontrée depuis qu’il est arrivé au Vietnam.

Rôle important du Vietnam au sein de la Francophonie

S’agissant du rôle et de la position du Vietnam au sein de la communauté francophone, l’administrateur de l’OIF a affirmé : « Le Vietnam est une pièce importante dans le dispositif francophone. Ce pays joue un rôle très important dans la coopération économique et numérique au sein des pays membres de la Francophonie, dans la promotion de la Francophonie, dans l’accélération de l’utilisation, de l’enseignement et de l’apprentissage du français, ainsi que dans la formation professionnelle ».

« Pour nous, le Vietnam est le trait d’union avec le reste de l’Asie et le Pacifique. De même, le Vietnam est un pilier dans les relations entre l'OIF et la région Asie-Pacifique », a déclaré Adama Ouane.

L'administrateur de l’OIF, Adama Ouane (5e, à droite), visite le stand de la Délégation générale Wallonie-Bruxelles lors du Festival « Couleurs culturelles », le 17 mars, à Hanoi. Photo : Bao Ngoc - Ngoc Diêu/NDEL.

Belles perspectives de coopération entre le Vietnam et les autres pays francophones

« Ce qui marque la Francophonie est la coopération tripartite. Le Vietnam joue un rôle très important au sein de la Francophonie, notamment sur le plan économique », a noté le responsable de l’OIF, avant de citer les belles perspectives de coopération entre le Vietnam et les autres pays francophones.

Il a particulièrement insisté sur un projet prometteur d’alliance entre le Vietnam et l’Afrique dans la transformation de textile et du coton, lequel est en train de se mettre en place.

L’administrateur de l’OIF a aussi pris en haute estime la responsabilité sociale des entreprises relevant du Groupe des télécommunications de l'armée du Vietnam (Viettel) dans beaucoup de pays africains.

Concernant la production de noix de cajou, Adama Ouane a fait remarquer que la Côte d’Ivoire se dispute actuellement avec le Vietnam la première place de producteur de ce produit. Selon lui, « c’est moins une compétition qu’une coopération ». Puisque, effectivement, les deux parties peuvent devenir ensemble des producteurs et exportateurs de noix de cajou dans l’espace francophone qui est un espace de vitalité, de coopération et de solidarité.

L'administrateur de l’OIF, Adama Ouane (3e, à gauche), lors du Festival « Couleurs culturelles », le 17 mars, à Hanoi. Photo : Bao Ngoc - Ngoc Diêu/NDEL.

Des projets engagés au Vietnam

Rappelant la visite de travail au Vietnam en octobre 2016 de la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, l’administrateur de l’OIF a mis en relief les objectifs de sa visite au Vietnam : « Je suis venu au Vietnam cette fois-ci pour faire le suivie et pour discuter avec les autorités vietnamiennes des mesures afin de développer la communauté francophone ».

Concernant les projets que l’OIF déploiera au Vietnam dans les temps à venir pour accélérer le développement de la langue française, Adama Ouane a révélé : « Nous avons parlé de différents projets de la francophonie, via d’abord la francophonie économique », en affirmant qu’il existe une énorme opportunité de coopération entre le Vietnam et l’OIF, mais encore entre le Vietnam et les autres pays membres de la communauté francophone dans divers domaines comme l’économie, la formation, la culture, etc.

Adama Ouane a enfin confirmé que l’OIF était toujours prête à collaborer avec le Vietnam dans la promotion de l'utilisation du français, l'économie numérique, l'éducation et la formation. « Malgré un recul de l’utilisation de français, la Francophonie devrait aider tous les acteurs francophones à promouvoir l’enseignement et le rayonnement du français », a-t-il indiqué.

Texte et photos: BAO NGOC - NGOC DIÊU/NDEL