Le Président sud-coréen souligne les liens privilégiés avec le Vietnam avant sa visite d'État au Vietnam

Mercredi, 21 mars 2018 à 11:03:54
 Font Size:     |        Print
 

Le Président de la République de Corée, Moon Jae-in. Photo: NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Président de la République de Corée, Moon Jae-in, a salué le Vietnam comme un partenaire clé et un ami inestimable dans une interview accordée au journal Nhân Dân (Le Peuple) avant sa visite d'État au Vietnam du 22 au 24 mars sur invitation du Président vietnamien, Trân Dai Quang.

Nous vous présentons le texte intégral de l'interview.

* Quelle est la signification de votre visite d'État au Vietnam cette fois-ci?

+ Je suis très heureux de retourner au Vietnam quatre mois après mon passage à Dà Nang pour participer au Sommet des dirigeants économiques de l'APEC. C'est aussi mon premier voyage à l'étranger cette année.

Immédiatement après mon entrée en fonction en mai dernier, j'ai adressé un envoyé présidentiel spécial dans les États membres de l'ASEAN, y compris au Vietnam. J'étais le premier Président sud-coréen à le faire. À cette époque, la délégation sud-coréenne conduite par l'envoyé a été chaleureusement accueillie par le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong, le Président Trân Dai Quang et le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

J'ai rencontré le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc en marge du Sommet du G20 en juillet dernier et le Président Trân Dai Quang lors de mon séjour à Dà Nang en novembre dernier pour assister au Sommet des dirigeants économiques de l'APEC. Par ces deux occasions, nous avons eu des discussions sur les moyens d'approfondir l'amitié et la coopération entre nos deux pays.

J'ai souvent rencontré les dirigeants vietnamiens parce que les relations entre la R.de Corée et le Vietnam sont très spéciales.

Depuis l'établissement des relations diplomatiques en 1992, la R. de Corée et le Vietnam ont travaillé ensemble pour réaliser des progrès remarquables dans tous les domaines, y compris la politique, l'économie, la culture et les échanges interpersonnels. Surtout depuis 2009, nos deux pays ont intensifié et fait progresser notre partenariat de coopération stratégique.

S'appuyant sur des similitudes historiques et culturelles et des structures économiques complémentaires, nos deux pays ont développé un niveau de coopération bilatérale qui peut servir d'exemple pour le monde.

Le commerce bilatéral a bondi après l'entrée en vigueur de l'Accord de libre échange entre la R.de Corée et le Vietnam à la fin 2015, atteignant 63,9 milliards de dollars en 2017. Le Vietnam est désormais le 4e partenaire commercial de la R. de Corée, tandis que la R. de Corée est le 2e partenaire commercial du Vietnam.

En outre, la R. de Corée est le plus grand investisseur au Vietnam avec un montant d'investissement cumulé de 57,9 milliards de dollars. Le Vietnam est une destination d'investissement cruciale pour la R. de Corée, comme en témoigne le fait que plus de la moitié des entreprises coréennes (environ 5 500 sur plus de 8 600) opérant dans la région de l'ASEAN sont présentes dans le pays.

Dans le même temps, le Vietnam est le principal partenaire officiel de l'aide publique au développement (APD) de la R. de Corée qui est le 2e plus grand fournisseur d'APD du Vietnam. Au cours des 30 dernières années, divers projets de coopération au développement totalisant 1,65 milliards de dollars ont été réalisés au Vietnam.

En outre, parmi les États membres de l'ASEAN, le Vietnam a le plus grand nombre d'échanges interpersonnels avec la R. de Corée. En 2017, environ 2,7 millions de visiteurs ont voyagé entre nos deux pays. Il y a environ 170 000 Vietnamiens résidant en R. de Corée et 150 000 Sud-Coréens séjournent au Vietnam.

En tant que tel, le Vietnam est un partenaire clé et un ami inestimable pour la R. de Corée. Grâce à cette prochaine visite officielle, j'ai l'intention d'approfondir davantage l'amitié et la confiance avec les dirigeants vietnamiens. Sur cette base, j'espère faire progresser notre partenariat de coopération stratégique.

En outre, j'espère que nos deux pays seront en mesure de répondre efficacement à la 4e révolution industrielle, l'une des questions les plus discutées à travers le monde, et de créer ensemble des futurs moteurs de croissance, jetant ainsi des bases solides pour construire mutuellement des liens de coopération orientés vers l'avenir.

En outre, j'ai l'intention de rencontrer des chefs d'entreprise vietnamiens, des familles biculturelles coréo-vietnamiennes et des citoyens vietnamiens ordinaires lors de ma visite, en vue d'élargir le terrain d'entente entre nos deux peuples et de consolider davantage notre amitié.

Lors du sommet R. de Corée - ASEAN qui s'est tenu en novembre de l'année dernière, j'ai dévoilé une vision de la création d'une future communauté R. de Corée - ASEAN et parlé de ma détermination à améliorer la coopération avec les États membres de l'ASEAN. Ma visite cette fois sera l'occasion de dresser un plan pour le développement de la future communauté sud-coréenne - ASEAN à travers la coopération R. de Corée - Vietnam qui fera des progrès exemplaires dans tous les domaines.

* Dans quelles directions dirigeriez-vous la coopération économique R. de Corée - Vietnam dans les années à venir?

+ Les deux phrases clés que j'ai en relation avec la coopération économique entre nos deux nations sont « coopération mutuellement bénéfique » et « coopération pour une croissance future commune ».

En ce qui concerne la coopération mutuellement bénéfique, je suis convaincu que la coopération économique entre deux pays ne peut être durable que lorsque les deux parties en bénéficient. Je poursuivrai la coopération économique entre nos deux nations d'une manière mutuellement bénéfique qui contribue à notre prospérité commune.

L'année dernière, le commerce bilatéral a atteint 63,9 milliards de dollars, soit une augmentation de plus de 40% en un an. La R. de Corée est ainsi devenue le 2e partenaire commercial du Vietnam, tandis que le Vietnam devenait le 4e partenaire commercial de la R. de Corée.

La réalisation de l'objectif d'augmenter le commerce bilatéral à 100 milliards de dollars d'ici à 2020 progresse en douceur et la coopération économique reste soutenue, comme en témoigne le fait que la R.de Corée est devenue le principal investisseur au Vietnam avec des investissements de 57,9 milliards de dollars.

Le gouvernement sud-coréen s'efforcera de remédier au déséquilibre commercial entre nos deux pays en coopérant dans l'industrie des pièces et des matériaux et dans l'industrie automobile, qui encourage la mise en valeur mutuellement bénéfique des capacités industrielles, ainsi que divers projets de coopération visant à renforcer les compétences du Vietnam et l'exportation de produits agro-halieutiques.

En outre, il est très important pour nos deux pays de faire des efforts conjoints pour se préparer à la 4e révolution industrielle et créer des futurs moteurs de croissance. J'espère que la coopération bilatérale dans de nouvelles industries telles que la ville intelligente et les technologies de l’information renforcera les bases pour promouvoir une coopération économique tournée vers l'avenir entre nos deux pays.

Lors de cette visite, je prévois d'assister à la cérémonie d'inauguration de l'Institut de sciences et de technologies Vietnam-R. de Corée (VKIST), qui est un bel exemple de coopération mutuellement bénéfique et de coopération pour une croissance future commune.

L'Institut coréen de science et de technologie (KIST), le modèle du VKIST, a été fondé il y a 50 ans conformément à l'initiative du gouvernement sud-coréen d'investir dans l'avenir des fonds d'aide étrangère en favorisant les sciences et les technologies, y compris les technologies industrielles. Depuis lors, l'institut a servi de berceau de l'éducation scientifique et technologique, encourageant de nombreuses personnes talentueuses qui ont contribué au développement des principales industries stratégiques du pays telles que l'automobile, l'électronique et les industries lourdes et chimiques. Il a ainsi joué un rôle moteur dans l'industrialisation et le développement économique de la R. de Corée. J'espère que l'on se souviendra de l'inauguration de VKIST cette fois comme une occasion historique qui marquera une étape cruciale dans le développement du Vietnam pour devenir un pays industrialisé moderne.

La R.de Corée continuera de rechercher des moyens de promouvoir une coopération mutuellement bénéfique pouvant contribuer au plan du Vietnam visant à construire un État industrialisé moderne d'ici 2020.

* Comment évaluez-vous le rôle des échanges populaires entre les deux pays, en particulier le rôle des entreprises et des résidents, y compris les étudiants ?

+ Parmi les États membres de l'ASEAN, le Vietnam a le plus grand nombre d'échanges interpersonnels avec la R. de Corée et le plus grand nombre d'entreprises coréennes en activité. Les personnes et les entreprises impliquées dans ces échanges bilatéraux et cette coopération agissent à la fois comme un moteur et comme une passerelle, ce qui permet au Vietnam et à la R. de Corée de construire un véritable partenariat.

L'année dernière, le nombre de Vietnamiens et de Coréens en visite dans l'autre pays a dépassé les 2,7 millions. Aujourd'hui, environ 150 000 Sud-Coréens résident au Vietnam, tandis qu'environ 170 000 Vietnamiens vivent en R.de Corée. En outre, le Vietnam est la plus grande destination d'investissement des investisseurs sud-coréens. Environ 5 500 entreprises coréennes opèrent au Vietnam, renforçant ainsi notre coopération économique bilatérale.

Surtout, environ 70 000 familles biculturelles en R. de Corée (qui comprennent de nombreux ressortissants vietnamiens) relient les peuples de nos deux pays comme « une famille par le biais de relations de droit ». De plus, je crois qu'ils sont des atouts inestimables qui mèneront le développement des relations bilatérales dans les années à venir.

Je suis ravi et rassuré du fait que les jeunes des deux nations - les dirigeants de la future génération-soient impliqués dans les échanges culturels, y compris la propagation de la vague sud-coréenne, et qu'ils améliorent la compréhension mutuelle, l'empathie et l'approfondissement des relations amicales. J'ai entendu dire que le nombre d'étudiants vietnamiens qui étudient dans mon pays augmente rapidement, passant de 7 000 en 2016 à 14 000 en 2017. Leurs domaines d'études se diversifient également.

Je suis très satisfait du nombre croissant d'étudiants vietnamiens en R. de Corée. J'ai l'intention de m'intéresser à la question et de leur fournir le soutien nécessaire pour qu'ils deviennent un pilier du développement de notre partenariat bilatéral dans les années à venir.

Il y a quelque temps, ma femme a invité des étudiants vietnamiens en R. de Corée à Cheong Wa Dae. Elle a dit qu'elle était fière des étudiants qui étudiaient dur pour acquérir des connaissances et de l'expertise technologique dans divers domaines, rêvant de contribuer non seulement à leur pays mais aussi au développement des relations entre nos deux pays.

J'ai entendu dire que le Président Hô Chi Minh a sélectionné de jeunes individus talentueux et les a envoyés étudier à l'étranger même pendant les périodes difficiles. Les étudiants, qui se sont consacrés à étudier à l'étranger en confirmant l'intention profonde de l’Oncle Hô, sont revenus plus tard au Vietnam et ont joué un rôle important dans la réalisation du développement de leur pays d'aujourd'hui.

La ferveur de l'éducation, qui permet de s'intéresser au développement de la prochaine génération et de ne pas en faire trop, est une vertu que nos deux pays ont traditionnellement maintenue et développée. Je crois que cette ferveur conduit également la prospérité et le développement mutuels de nos deux pays aujourd'hui et rapproche leurs peuples.

Merci beaucoup Monsieur le Président !

NDEL