Le Vietnam est une destination d'investissement sûre

Mardi, 18 septembre 2018 à 11:04:25
 Font Size:     |        Print
 

Le Professeur Ryo Ikebe. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne - Le Professeur Ryo Ikebe de l’Université Senshu du Japon a noté les améliorations de l’économie vietnamienne et des liens économiques entre les deux pays lors d’un entretien avec la presse vietnamienne à l’occasion des 45 années de relations diplomatiques entre le Vietnam et le Japon.

Ryo Ikebe, qui était auparavant le représentant en chef de l’Organisation japonaise du Commerce extérieur (JETRO) à Hanoi, a déclaré que le Vietnam était un desgrands exportateurs de produits agricoles comme le riz, le café, le thé et les fruits de mer.

Toutefois, sa liste d’exportations s’est étendue aux produits industriels tels que les smartphones et les pièces de rechange automobiles. Le Vietnam est progressivement entré dans le groupe des pays industriels en exportant ces produits. En conséquence, les industries d’appui qui fabriquent des composants et des pièces de rechange seront également promues pour accélérer l’industrialisation, a ajouté le professeur japonais.

Pour devenir un pays exportateur, le Vietnam a également adhéré à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) et à l’Accord global et progressif pour un partenariat transpacifique (CPTPP) tout en négociant un accord de libre-échange avec l’Union européenne.

Grâce à ces efforts, le Vietnam a commencé à être considéré comme une destination d’investissement sûre, a déclaré Ikebe, citant certains investisseurs disant que la politique commerciale du pays ne changerait pas, mais continuerait à poursuivre la libéralisation.

En ce qui concerne l’investissement du Japon au Vietnam, il a déclaré que les petites et moyennes entreprises (PME) japonaises investissaient de plus en plus dans le pays de l’Asie du Sud-Est. Face au vieillissement de la population, à la diminution de la main-d'œuvre et à la diminution de la demande intérieure, les PME japonaises recherchent des marchés étrangers.

Dans l'agriculture, le Vietnam est un lieu de production à faible coût, mais les entreprises japonaises ont commencé à considérer le pays comme un importateur de fruits de qualité supérieure. L’investissement du Japon dans l’agriculture vietnamienne a changé par rapport à il y a 20 ans.

Parallèlement, les PME japonaises du secteur de l'assemblage sont également attentives au Vietnam. Beaucoup d'entre elles sont entrés dans le pays pour produire des pièces détachées et des composants pour imprimantes et automobiles, ce qui signifie qu'elles investissent dans des industries de soutien et contribuent à promouvoir l'industrialisation locale, a ajouté le Professeur Ryo Ikebe.

En ce qui concerne la coopération dans le domaine du travail, le Vietnam est le deuxième pays ayant le plus grand nombre de stagiaires au Japon, notant qu'ils jouent un rôle central dans les échanges de technologies entre les deux pays.

Selon le Professeur Ryo Ikebe, des technologies de soutien aux industries, de soudure, de construction navale, d'emballages alimentaires, de construction et d'agriculture sont nécessaires au Vietnam et le pays peut maîtriser ces technologies par des apprentis à l'étranger.

NDEL