Les catastrophes endommagent plusieurs provinces du pays

Samedi, 07 juillet 2018 à 04:11:31
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne - Selon le rapport du Ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement, au cours des six premiers mois de 2018, l’économie nationale a connu une croissance durable, pourtant, les crues et les incendies ont causé de lourds dégâts.

Les crues provoquées par des pluies torrentielles, se sont abattues sur les provinces septentrionales : Hà Giang, Lai Châu et Lào Cai, et ont fait 33 morts et causé des dommages de 808 milliards de dôngs. Entre temps, de nouveaux glissements de terain se sont produits dans le delta du Mékong (au Sud). Le chef du gouvernement a décidé d’accorder une aide de 1 500 milliards de dôngs des réserves du budget central de 2018 aux provinces du delta du Mékong pour y remédier.

Le Ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement a proposé le renforcement des prévisions, de l’alerte, dont la pluviométrie, la ​diffusion de bulletins d’al​erte et l’élaboration d’une carte des zones à risque(s) car la saison des tempêtes arrive bientôt. Cela nous aidera ainsi à protéger les acquis de développement socio-économique du pays.

Le Vietnam est l’un des pays les plus touchés par les catastrophes naturelles et les changements climatiques. Des solutions et des technologies modernes sont en études au service de la prévention et de la lutte contre les catastrophes naturelles. Par ailleurs le gouvernement se propose d’envisager de nouvelles politiques, projets et programmes visant à lutter efficacement contre ces catastrophes.

Concernant le tourisme, le nombre total de touristes étrangers venus en juin au Vietnam est estimé à 1,18 millions, soit une baisse de 1,9% par rapport au mois dernier. Pourtant, ce chiffre durant les six premiers mois de 2018 a bondit de 27% par rapport à la même période de l’année dernière.

Au cours du premier semestre, le Vietnam a connu croissance économique équitable dans tous les trois domaines : l’agriculture, la sylviculture et la pêche (+4%), l’industrie et la construction (+10%) et les services (+7%). Il s’agit donc d’un bon signe pour l’économie nationale.

NDEL