La boutique de souvenirs d’un Vietnamien à Moscou

Jeudi, 12 juillet 2018 à 04:41:24
 Font Size:     |        Print
 

Tôn Thât Vinh (à gauche) et des touristes devant sa boutique au marché d’Izmaïlovo, à Moscou. Photo : CVN

Nhân Dân en ligne - Si vous avez l’occasion de visiter Moscou durant le Mondial 2018, allez donc au marché aux puces d’Izmaïlovo où vous trouverez une extraordinaire boutique de souvenirs tenue par un Vietnamien.

Dans cette boutique, Tôn Thât Vinh vend des cartes de vœux fabriquées par des artisans avec des images en 3D de sites touristiques russes emblématiques. Et pour cette Coupe du monde 2018, il a créé une belle carte en 3D avec l’image du stade Loujniki, le plus grand du pays et théâtre principale de ce Mondial, qui accueillera d’ailleurs la finale de cette 21e édition.

Point particulier: Tôn Thât Vinh ne vend pas ces cartes mais les offre aux clients pour témoigner de son amour pour le football et de sa joie d’assister en direct à ce premier Mondial en Russie.

Tôn Thât Vinh est actuellement étudiant en master dans le secteur petro-gazier. Originaire de la ville de Huê (Centre), le jeune homme de 25 ans a reçu en 2012 une bourse d’études en Russie. Et grâce à ses bons résultats, il a enchaîné sur un master.

Pour couvrir ses frais d’études, il a vendu des produits d’artisanat en ligne, puis a décidé d’ouvrir une boutique de souvenirs dans le marché d’Izmaïlovo, un haut lieu touristique de la capitale russe. Ce marché est considéré comme le meilleur endroit pour acheter des souvenirs et d’authentiques objets d’artisanat russes.

" Je n’ai pas beaucoup de temps, donc je dois embaucher une personne pour tenir ce commerce ", a-t-il précisé. Le loyer de la boutique est d’environ 23 millions de dôngs par mois (plus de mille dollars) et le salaire de son employé de 800 000 de dôngs (environ 350 dollars) par jour. Après la déduction des coûts, il ne peut retirer qu’un petit pécule pour financer ses études.

Durant ce Mondial, Tôn Thât Vinh a l’occasion de rencontrer beaucoup de touristes venus des quatre coins du monde. Et, il est ravi quand des Vietnamiens visitent sa boutique, car il peut à la fois fait part de sa nostalgie du pays et de son amour pour le " sport roi ".

CVN/NDEL