Du tourisme authentique à Ninh Thuân

Mercredi, 18 juillet 2018 à 02:20:07
 Font Size:     |        Print
 

Trinh Thuy Lan à Ninh Thuân. Photo : Thuy Linh/VOV

Nhân Dân en ligne - Cap sur la province centrale de Ninh Thuân. Cette localité est devenue une destination touristique attrayante, aussi bien pour les vietnamiens que pour les étrangers. Récolte de fruits et de légumes, vannerie, confection de figurines en argile, tissage de brocatelles… C’est à une véritable expérience que sont conviés les visiteurs qui sont de passage à Ninh Thuân.

Trinh Thuy Lan est une femme d’affaires de Hô Chi Minh-Ville. Lorsqu’elle est en vacances, elle en profite pour voyager, mais surtout pour faire tout ce que son existence de femme d’affaires débordée ne lui permet pas de faire d’ordinaire. Autant dire que les trois jours qu’elle vient de passer à Ninh Thuân ont été pour elle une véritable bouffée d’oxygène. Elle a non seulement pu découvrir des patrimoines culturels et des danses traditionnelles de l’ethnie Cham, mais mieux encore : elle a cultivé des légumes, cueilli des pommes et récolté du raisin. Qui l’eût cru ?

« Ces 3 jours à Phan Rang ont été un vrai moment de détente, une bouffée d’oxygène au sens propre comme au sens figuré. J’ai beaucoup marché. J’ai vécu de longues journées, revigorantes même s’il n’y avait pas beaucoup de temps de repos... Une petite virée campagnarde, comme ça, ça aide à évacuer le stress », nous dit-elle.

Du tourisme authentique à Ninh Thuân. Photo : Thuy Linh/VOV

Cette façon de pratiquer le tourisme, que d’aucuns appellent « tourisme authentique », nombreuses sont les agences de voyages qui en font la promotion. Il faut dire que la formule fait mouche, particulièrement chez les voyageurs étrangers, qui y voient l’occasion de vivre au plus près des habitants et de faire ainsi le plein de sensations, de couleurs et de saveurs exotiques en l’espace de quelques jours.

« J’emmène régulièrement mes groupes de touristes dans des villages d’artisanat traditionnels, nous raconte Lâm Thông Thai, un guide de l’agence Viettravel. A chaque fois, que ce soit de la poterie, du tissage, de la viticulture, ils mettent la main à la pâte et ils ressortent de là, absolument ravis, en général, avec le sentiment d’avoir vécu une vraie expérience. C’est ça, tout l’intérêt du tourisme authentique ! »

Ce modèle de tourisme authentique, c’est un voyagiste du nom de Van Quang Vy qui l’a développé, en tout cas à Ninh Thuân. Photo : Thuy Linh/VOV

Ce modèle de tourisme authentique, c’est un voyagiste du nom de Van Quang Vy qui l’a développé, en tout cas à Ninh Thuân. Son agence, Bi Travel, propose depuis 2014 des circuits incluant les villages de Bâu Truc, pour la poterie, de My Nghiêp, pour le tissage, de Tuân Tu, pour le maraîchage. A ces trois hauts lieux de l’artisanat et de l’agriculture, il faut ajouter la dune de Nam Cuong et les jardins viticoles de Thai An pour que la boucle soit complète. Mais prochainement, Van Quang Vy compte bien élargir ses circuits à différents sites de la province de Ninh Thuân.

« J’essaie d’apporter à mes circuits une dimension à la fois culturelle, écologique et rurale. C’est une approche assez nouvelle, par rapport à ce qu’on trouve sur le marché » , nous explique-t-il.

« Assez nouvelle » ?... Pas si sûr. Le tourisme authentique est même la grande tendance en vogue dans les pays émergents, l’idée étant de permettre aux voyageurs de partager le quotidien des autochtones… Au Vietnam, il n’en est qu’à ses balbutiements. Les responsables du secteur vont sans doute devoir rapidement imaginer une politique impliquant les petites et moyennes agences de voyage, de façon à ce que ce tourisme authentique devienne synonyme de développement durable.

VOV/NDEL