Covid-19 : les localités sont invitées à envisager la réouverture des écoles début mars

Dimanche, 23 février 2020 à 16:42:37
 Font Size:     |        Print
 

Réunion du Comité national de prévention et de contrôle du Covid-19, le 22 février à Hanoi. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le retour des élèves au Vietnam à l'école au début du mois de mars est approprié et faisable compte tenu du contrôle de la propagation de la nouvelle maladie à coronavirus (Covid-19).

La suggestion a été faite lors d'une réunion du Comité national de prévention et de contrôle du Covid-19 tenue le 22 février à Hanoi afin de discuter de la réouverture des écoles après une fermeture de longue durée en raison de l'épidémie de coronavirus Covid-19.

Lors de la réunion, des représentants des ministères et organismes compétents ont souligné que des mesures de sécurité médicale dans les écoles pour empêcher l'épidémie de se propager devront être assurées lorsque les élèves retourneront à l'école, par exemple en leur offrant du savon et du liquide antibactérien pour le lavage des mains.

S'exprimant lors de la réunion, le Vice-Premier ministre Vu Duc Dam, qui est également le chef du Comité national de prévention et de lutte contre le COVID-19, a affirmé que le Vietnam avait bien maîtrisé l'épidémie, des solutions synchrones ayant été mises en œuvre pour contrôler les personnes à risque d'infection et détecter, isoler et fournir en temps opportun le traitement pour les personnes infectées par Covid-19.

Face à l’évolution compliquée de l'épidémie de coronavirus Covid-19 dans d'autres pays, le Vice-Premier ministre Vu Duc Dam a demandé aux autorités et localités concernées de ne pas manquer de vigilance tout en continuant à appliquer strictement les directives du Secrétariat du Comité central du PCV, du Premier ministre et du ministère de la Santé sur la prévention et le contrôle de l’infection.

Étant donné que les élèves ont quitté l'école depuis près d'un mois, les ministères de l'Éducation et de la Formation et du Travail, des Invalides et des Affaires sociales devraient bientôt prendre une décision officielle d'ajuster le calendrier actuel de l'année scolaire 2019-2020. Si les deux ministères ne parviennent à aucune décision, le Premier ministre prendra la décision finale que les provinces et villes du pays mettront en œuvre.

NDEL