La lutte anti-coronavirus au Vietnam : la presse étrangère en parle

Mercredi, 01 avril 2020 à 09:50:45
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam montre comment vous pouvez contenir le COVID-19 avec des ressources limitées», tel est le titre d’un article du 30 mars publié par le Forum économique international. L’auteur Sean Fleming démontre que le Vietnam a réussi à contenir avec succès la propagation du virus sur son territoire avec peu de moyens.

Plusieurs médias sont impressionnés par le très faible nombre de cas infectés au Vietnam et félicite le pays estimant que «la situation est bien contrôlée». Ils soulignent qu’en tant que président de l’ASEAN en 2020, le Vietnam a aussi proposé de nombreuses mesures afin de promouvoir la coopération régionale dans la lutte contre le Covid-19.

The New York Times (États-Unis) et The Rapples (Philipinnes) saluent l’efficacité des mesures imposées par le gouvernement vietnamien (limitation des vols intérieurs, interdiction des conférences et meetings, mise à disposition de centres de quarantaine concentré).

L’agence de presse russe Sputnik félicite le gouvernement vietnamien pour sa communication efficace et transparente sur l’évolution du Covid-19 et la fabrication de son propre kit de dépistage du virus SRAS-CoV-2.

L’agence britannique de presse Reuters et le journal The National Post (Canada) saluent les aides accordées par le gouvernement aux entreprises et ses efforts pour garantir l’approvisionnement alimentaire de la population.

Le journal japonais The Diplomat salue le dévouement et le courage des militaires et commente les photos relayées par les réseaux sociaux les montrant dormant à même le sol après avoir laissé leur lit aux personnes confinées.

Premier magazine d’actualité français, le Nouvel Observateur a analysé une stratégie de défense «low cost» mais efficace adoptée par le Vietnam avec le slogan «Rester chez soi, c’est aimer son pays !», qui réussit à faire bien mieux que la France

«Avec 153 cas, dont l’immense majorité importée, et zéro décès comptabilisé au 26 mars, la situation du Vietnam, l’un des pays les plus peuplés et denses de l’ASEAN avec 94 millions d’habitants, intrigue. Et incite à la modestie : quand tant de pays riches, comme les Etats-Unis ou la France, sont débordés par le coronavirus, voilà que le Vietnam semble réussir à contenir l’épidémie, alors qu’il était parmi les plus exposés, de par sa proximité avec la Chine», a-t-il écrit.

On a largement salué la réussite des dragons asiatiques plus nantis, Singapour, Taïwan ou la République de Corée. Mais le Vietnam est un cas à part pour le magazine français qui a cité comme exemple les tests de dépistage.

La République de Corée, grâce à des capacités de production considérables, a pu tester 338 000 individus. En Europe, l’Allemagne a annoncé faire 300 000 tests par jour. Le Vietnam, lui, n’en a pratiqué que 15 637, adoptant de fait ce que le journal Financial Times a appelé une stratégie «low cost», avec en contrepartie une organisation extrêmement offensive pour retrouver tous les patients contaminés et les cas contacts.

VNA/NDEL

  Partager cet article