Les mesures de développement pour le second semestre de 2020

Mardi, 07 juillet 2020 à 16:35:51
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre du Plan et de l’Investissement Nguyên Chi Dung. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Avec 1,81%, le Vietnam est l’un des rares pays du monde à avoir réalisé une croissance au-dessus de zéro pendant le premier semestre de 2020. N’ayant pas l’intention de se contenter de ce résultat, le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures pour relancer rapidement l’économie nationale.

Si le Vietnam parvient à éradiquer l’épidémie et à stimuler sa croissance d’ici à la fin de l’année, le pays pourrait réaliser un excédent commercial et attirer davantage d’investisseurs étrangers, selon les experts.

Du niveau national…

Afin de créer un environnement plus propice aux investissements vietnamiens et étrangers, le gouvernement mise sur une politique monétaire flexible qui permettra de mieux suivre la macroéconomie, de maîtriser l’inflation et de stimuler la consommation.

Le gouverneur de la Banque d’État du Vietnam, Lê Minh Hung, a expliqué : "Nous sommes chargés de maîtriser les taux de change et d’intervenir en cas de fluctuation du marché. Nous devons aussi garantir la continuité des projets importants dans les zones économiques de pointe et aider le gouvernement à réaliser ses objectifs de croissance".

Pour déterminer des investissements à réaliser en priorité, le gouvernement a examiné attentivement les atouts de chaque localité. Cette analyse a permis d’élaborer une stratégie de relance efficace, a déclaré le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung.

"Les secteurs industriel et touristique sont deux leviers de croissance importants. L’urgence consiste à redémarrer les chaînes d’approvisionnement industrielles interrompues par la crise du coronavirus. Il est aussi nécessaire de dynamiser le tourisme domestique par différents programmes promotionnels et de lancer le fonds pour le développement touristique. Le gouvernement entend également aider les entreprises à tirer le meilleur parti des accords de libre-échange signés avec les partenaires commerciaux importants".

… au niveau local

Les activités de production ont repris à Hanoï, Hai Phong, Dà Nang, et à Hô Chi Minh-Ville dès la fin de la période de distanciation sociale. Cette reprise rapide a donné de bons résultats.

Le gouvernement prend une batterie de mesures destinées à stimuler la croissance économique d’ici à la fin de l’année. Photo : VNA/CVN.

Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a précisé : "Hanoï a établi deux scénarios concernant le dernier semestre 2020. Ils devraient permettre d’obtenir une croissance 1,3 fois plus élevée que la croissance nationale. Pour assurer l’équilibre budgétaire, nous avons décidé de réduire de 5% les dépenses de fonctionnement. Pour aider les entreprises à écouler et à promouvoir leurs produits agro-sylvo-aquacoles, nous avons décidé d’organiser des points de ventes dans différents endroits de la capitale".

Nguyên Thanh Phong, président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville - locomotive économique du pays, a affirmé : "Dans le cadre du programme de promotion d’affaires, nous avons demandé au Conseil populaire municipal de porter les aides accordées aux investisseurs à 200 milliards de dôngs (7,67 millions d’euros) à la place des actuels 100 milliards (3,83 millions d’euros). 80% des fonds publics seront décaissés d’ici au mois d’octobre. Nous comptons sur l’accord de libre-échange Vietnam - Union européenne pour trouver de nouveaux marchés d’exportation notamment pour les logiciels".

Doté d’un environnement sans coronavirus et propice au développement, le Vietnam pourrait être l’un des premiers pays à sortir de la crise s’il parvient à maintenir son rythme de croissance.

VOV/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: