Le Vietnam et la Norvège sont déterminés à promouvoir leur coopération

Mardi, 20 octobre 2020 à 14:32:00
 Font Size:     |        Print
 

La docteure Pham Lan Dung, directrice adjointe de l’Académie diplomatique du Vietnam.Photo: VNA

Nhân Dân en ligne – Le 14 octobre à Hanoi, l’Académie diplomatique du Vietnam, en coordination avec l’Ambassade de Norvège au Vietnam, a organisé une présentation de la ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ine Marie Eriksen Søreide, sur le multilatéralisme dans un contexte de tension géopolitique croissante et de pression sur le système multilatéral.

L’évènement s’est déroulé sous deux formes, en ligne et en direct à Hanoi au Vietnam et à Oslo en Norvège.

Lors de son discours, la docteure Pham Lan Dung, directrice adjointe de l’Académie diplomatique du Vietnam, a affirmé qu’il s’agissait d’un évènement important contribuant au renforcement des relations entre les deux pays et à leur coordination au sein des forums multilatéraux.

La présentation de la ministre norvégienne a affirmé l’engagement ferme des deux pays, en faveur du multilatéralisme, pour faire face aux défis dans le contexte où la région et le monde connaissent de nombreuses fluctuations.

L’assistant du ministre des Affaires étrangères, Pham Quang Hiêu, a indiqué que les outils du multilatéralisme jouaient un rôle très important dans le règlement des problèmes mondiaux. Il a souligné que son pays s’était engagé à soutenir le multilatéralisme, tout en affirmant que la diplomatie multilatérale constituait une orientation stratégique importante des politiques extérieures du Vietnam.

Pham Quang Hiêu s’est déclaré réjoui du fort développement des liens entre le Vietnam et la Norvège. Avec une relation de longue date ainsi que des intérêts et des préoccupations conjointes, l’engagement des deux pays à soutenir le multilatéralisme créera une base solide pour qu’ils puissent stimuler leur coopération bilatérale, ainsi que leur coopération multilatérale au sein des forums internationaux. Notamment aux Nations unies lorsque la Norvège deviendra membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour le mandat 2021-2022, a-t-il poursuivi.

Il a dit souhaiter que la Norvège continue à approfondir sa coopération avec l’ASEAN et à soutenir son rôle central dans la région Asie-Pacifique et Indo-Pacifique pour la paix, la stabilité et la prospérité dans la région.

Pendant l’Année de la présidence de l’ASEAN 2020 par le Vietnam, le parlement norvégien détient le statut d’observateur de l’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA). Cet évènement a créé une force motrice pour le développement des relations dans différents domaines entre l’ASEAN et la Norvège, ainsi qu’entre la Norvège et chaque pays membre du bloc régional, dont le Vietnam.

Dans son intervention, la ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ine Marie Eriksen Søreide, a souligné que le monde devait faire face à de nombreuses tensions géopolitiques, à des perturbations et à des situations d’urgence. Dans ce contexte, l’ONU et en particulier la Charte de l’ONU constitue une base importante pour les efforts conjoints afin de surmonter l’incertitude de la situation en se basant sur les principes du respect du droit international, ainsi que des droits et de la dignité humaine, a-t-elle affirmé.

Selon elle, les engagements du Vietnam envers l’ASEAN sont importants pour renforcer la solidarité interne et le rôle du bloc régional dans le monde.

La ministre norvégienne a affirmé que la Norvège et le Vietnam avaient une confiance ferme dans le multilatéralisme et la coopération internationale fondée sur des règles.

Les principes de longue date du multilatéralisme doivent faire face maintenant à l’unilatéralisme, aux conflits, aux changements climatiques et aux inégalités croissantes.

Les défis deviennent de plus en plus importants alors que le monde est gravement affecté par des crises médicales et socioéconomiques sans précédent, à cause des impacts de la pandémie de Covid-19. Dans ce contexte, seules la solidarité et la coopération internationales pourraient apporter le rétablissement et le développement.

Ine Marie Eriksen Søreide a souligné que le Covid-19 a montré plus clairement l’interdépendance dans le monde d’aujourd’hui et que la nécessité de renforcer la coopération multilatérale était donc de plus en plus urgente.

Elle a indiqué que pendant son mandat, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, la Norvège se concentrerait sur la diplomatie de consolidation de la paix, le renforcement du rôle des femmes dans la construction d’une paix durable, la protection des personnes au milieu des conflits et la gestion des risques de sécurité liés au climat.

Selon elle, pour régler de manière efficace les défis dans les temps à venir, l’ONU devra stimuler son partenariat avec les institutions régionales telles que l’ASEAN et l’UE.

L’intervention de la ministre norvégienne a fermement affirmé la valeur de l’esprit multilatéral que les pays doivent consolider pour leur reprise et leur développement dans un monde plein de fluctuations.

Les participants ont également discuté avec l’oratrice des domaines de coopération potentiels entre le Vietnam et la Norvège et souligné la détermination à renforcer la coopération multilatérale, contribuant ainsi à faire revivre l’esprit du multilatéralisme et à renforcer le système multilatéral pour l’intérêt des deux pays, des deux régions et du monde.

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: