Les chercheurs soulignent l’importance de la gestion de l’eau

Vendredi, 27 novembre 2020 à 17:21:06
 Font Size:     |        Print
 

Des intervenant de la conférence « Sécurité de l’eau et gestion des bassins fluviaux », le 27 novembre à Hanoi. Photo : TUNG CHI/NDEL

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam dispose de ressources d’eau abondantes, mais le niveau d’accès à l’eau potable de la population est limité et le pays est confronté à de nombreux défis dans ce domaine. Par conséquent, il est nécessaire de proposer des solutions pour la gestion de l’eau.

C’est ce qu’a souligné Nguyên Hông Thao, ambassadeur et vice-directeur de la Commission du droit international des Nations Unies lors de la conférence « Sécurité de l’eau et gestion des bassins fluviaux ».

La conférence « Sécurité de l’eau et gestion des bassins fluviaux » a été organisée par l’Institut Francophone International (IFI) en coordination avec le Centre interdisciplinaire d’étude des littératures d’Aix-Marseille (CIELAM), l’Université d’Aix-Marseille et l’Institut de recherche Africa et Moyen-Orient (Vietnam).

Elle a réuni la participation de nombreux chercheurs et spécialistes, vietnamiens et français, dans les secteurs concernant l’eau et l’environnement.

Elle a pour but de dresser un panorama exhaustif concernant la sécurité de l’eau. Cela permettra de poser les bases pour que le Vietnam puisse élaborer une stratégie globale afin de protéger de façon durable les ressources en eau et assurer son intégrité territoriale et son avenir.

Dans son discours, prononcé lors de l’ouverture de la conférence, le directeur de l’IFI, Ngô Tu Lâp, a indiqué que l’eau était une ressource vitale pour tous les peuples. Dans le siècle à venir, les ressources d’eau et la sécurité de l’eau seront les principaux problèmes pour tous les pays. La sécurité de l’eau concerne presque tous les aspects de la vie socioéconomique, à savoir l’économie (en particulier l’agriculture, la forêt et la pêche), la sécurité nationale, la souveraineté et la concurrence territoriale, le transport par voie navigable et les problèmes d’immigration, les problèmes de changement climatique et la pollution de l’environnement. La question de la sécurité de l’eau ne peut être résolue sans une approche interdisciplinaire fondée sur le droit international, les stratégies et les politiques de gestion, la conception et la protection des règles juridiques internationales ainsi que sur des engagements multilatéraux.

Par ailleurs, il est nécessaire de souligner l’importance de la prise de conscience des habitants, du dynamisme des organisations sociales, des engagements et des responsabilités des grandes puissances et des institutions multilatérales. Il est impossible de ne pas mentionner le rôle des établissements d’enseignement et de recherche. Le Vietnam est un pays avec un système fluvial dense et des ressources en eau très importantes. Selon les prévisions, le Vietnam est l’un des dix pays qui devraient être le plus touchés par le changement climatique. D’autant plus qu’aujourd’hui, les activités économiques des pays voisins ainsi que les conflits maritimes en Mer orientale soulèvent de nouveaux problèmes, a souligné Ngô Tu Lâp.

Lors de la conférence, les interventions ont montré que les ressources en eau dans plusieurs régions à travers le monde étaient gravement polluées. Les intervenants ont abordé les influences du changement climatique ainsi que la qualité et les ressources d’eau tout en soulignant l’importance de la sécurité de l’eau.

Dans le cadre de cette conférence, les numéros 5 et 6 de la revue La Francophonie en Asie-Pacifique de l’Institut Francophone International ont été publiés.

TÙNG CHI/NDEL