Christine Nguyên : une peintre qui s’oriente vers le Vietnam

Lundi, 18 janvier 2021 à 11:50:35
 Font Size:     |        Print
 

Christine Nguyên. Photo : NVCC.

Nhân Dân en ligne - Christine Nguyên est née, a agrandi et a travaillé aux États-Unis, mais chez elle préfère se faire appeler par son nom vietnamien Thanh Lan.

Inspiré par son père, un ancien pêcheur

Christine Nguyên est une artiste connue pour son travail sur la science et la nature. Ses travaux sont inspirés par des scientifiques du XIXe siècle, dont Ernst Haeckel, un biologiste, philosophe, médecin et artiste ; John Muir, écrivain, défenseur de la nature et partisan de la conservation de la faune et Anna Atkin, botaniste et photographe.

Cependant, c’est son père vietnamien, qui était pêcheur, qui a contribué à développer sa créativité avec des techniques et des perspectives uniques…

Au cours des 10 dernières années, Christine Nguyên a utilisé une variété de techniques dans ses œuvres. Elle a créé un processus de traitement d’image particulier dans lequel des films en négatifs ont été créés en dessinant des esquisses et peignant du Mylar, puis capturé avec un appareil photo numérique et plus récemment d’autres technologies numériques.

Ses expositions ont été réalisées dans des endroits tels que le Musée de Hammer à Los Angeles ; le Centre d’art de Huntington Beach ; la Michael Kohn Gallery, à Los Angeles ; le Musée d’art Crisp-Ellert, à St Augustine (États-Unis) et au 10 Chancery Lane Gallery, à Hong Kong (Chine).

Elle espère qu’en regardant chacune de ses peintures, les gens s’arrêteront et réfléchiront sur la nature au quotidien et qui nous entoure.

Le projet de peinture murale devant le Club américain à Hanoi. Photo : Ambassade des États-Unis à Hanoi.

… Une envie de se lancer dans la poterie vietnamienne.

Il y a six ans, Christine Nguyên est venue au Vietnam pour présenter ses nouvelles œuvres dans l’exposition intitulée « L’univers et la mer » à Hô Chi Minh-Ville. Ses œuvres tournent autour de l’imaginaire de formes organiques symétriques, un monde onirique où l’océan se mêle dans le vaste univers.

Christine Nguyên souhaite sincèrement en savoir plus sur le Vietnam et ses différents paysages. Elle souhaite également en savoir plus sur ses racines et les habitants du pays. Elle a toujours voulu pouvoir revenir au Vietnam dès son plus jeune âge.

En plus des photos sur les paysages vietnamiens, elle rêve également de fabriquer des poteries vietnamiennes. En tant que collectionneuse de roches, de minéraux, de coquillages et de fleurs pressées, elle espère pouvoir voyager plusieurs fois au Vietnam pour découvrir davantage de plantes et rencontrer des habitants pour les inclure dans ses œuvres.

Récemment, l’Ambassade des États-Unis à Hanoi a coopéré avec l’organisation non gouvernementale Arts Build Communities (ABC) pour lancer un projet de peinture murale à l’extérieur du Club américain à Hanoi. Ayant pour thème « Environnement propre - Planète verte », ce projet qui s’est achevé le 15 janvier et codirigé par Christine Nguyên elle-même et un groupe de quatre autres artistes vietnamiennes.

Dans le cadre du 25e anniversaire des relations Vietnam – États-Unis, ce projet renforcera les relations de partenariat de plus en plus approfondi et les échanges populaires de plus en plus larges entre les deux pays.

NDEL