Dialogue Shangri-La 2019 : le Vietnam persiste dans le règlement pacifique des différends

Dimanche, 02 juin 2019 à 21:18:14
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre vietnamien de la Défense, Ngô Xuân Lich a eu un discours à la 5e séance plénière du 18e Dialogue Shangri-La en cours à Singapour. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le ministre vietnamien de la Défense, Ngô Xuân Lich, a réitéré le 2 juin la politique de son pays consistant à résoudre les différends en voie de négociations pacifiques.

Dans son discours à la 5e séance plénière du 18e Dialogue Shangri-La en cours à Singapour, le ministre vietnamien de la Défense a déclaré que pour résoudre les différends, les pays devaient promouvoir la paix dans un esprit de partenariat et de responsabilité avec la communauté.

Le ministre Ngô Xuân Lich a souligné que la région Asie-Pacifique était confrontée à des défis de sécurité et à des problèmes complexes, y compris une concurrence stratégique entre pays, en particulier des grands pays, et a souligné l'importance géopolitique de la région, qui accroît la compétitivité des intérêts stratégiques.

La concurrence est de plus en plus complexe, à la fois mondiale et régionale, en plus de son expansion dans de nombreux domaines, qu’il soit politique, diplomatique, économique, commercial, des ressources naturelles, de la souveraineté environnementale, territoriale ou de la sécurité traditionnelle et non traditionnelle.

Il a mis en garde contre les risques de conflits dans le contexte d'une mondialisation et d'une intégration de plus en plus strictes, ce qui leur causerait des impacts incalculables pour toutes les parties en raison de l'interdépendance croissante elle-même, tout en exhortant les pouvoirs à assumer leurs responsabilités dans les efforts conjoints de la région et un comportement exemplaire dans les relations internationales au service de la paix et de la stabilité.

Après avoir souligné le rôle proactif de Vietnam, le ministre Ngô Xuân Lich a déclaré que son pays était activement intégré au monde, renforçait la coopération avec les autres pays et participait à la protection de la paix, de la stabilité et de la sécurité de la région et du monde , sur la base de "la résolution des conflits dans un environnement pacifique, dans un esprit de partenariat pour la responsabilité de la communauté".

Toutefois, il a assuré que si les pays respectaient le droit international, de manière responsable et avec bonne volonté, la mer Orientale deviendrait une zone maritime de coopération et de développement pacifique.

Dans cet esprit, il a salué les progrès accomplis dans la négociation du Code de Conduite en mer Orientale (COC) et a souligné qu'il importait d'accélérer l'adoption d'un COC afin de contribuer au maintien de la paix, de la stabilité, de la liberté, de la sécurité, de la sûreté maritime et aérienne dans la région.

Dans ce processus, le Vietnam s'attend à ce que les parties concernées renforcent le dialogue, gèrent ensemble les risques et préviennent les conflits, a-t-il déclaré, ajoutant que son pays coopérait avec la Chine et d'autres pays afin de promouvoir résolument le règlement des différends en Mer Orientale en voie pacifique et sur la base du droit international.

Il a déclaré que les mécanismes de coopération régionale dirigés par l'ASEAN, tels que le Forum sur la sécurité régionale, le Sommet de l'Asie de l'Est, le Forum des ministres de la Défense, le Dialogue Shangri-La et la Conférence sur la sécurité internationale à Moscou, contribuaient à la prévention de conflits.

VNA/NDEL