Dialogue Shangri-La à Singapour : la coopération, clé pour régler les différends en mer

Dimanche, 02 juin 2019 à 21:31:46
 Font Size:     |        Print
 

Le 18e dialogue Shangri-La à Singapour. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le 18e dialogue Shangri-La à Singapour a été marqué le 1er juin par diverses discussions sur des thèmes liés à la sécurité maritime, au développement de l'industrie de la défense nationale et à la coopération en matière de défense.

Des experts ont insisté sur le fait que la promotion de la coopération et du dialogue est essentielle pour régler les différends en mer en général, et en Mer Orientale en particulier.

Ils ont souligné que la concurrence des grandes puissances a exacerbé les tensions en Mer Orientale et que, de ce fait, les risques de collision et d'affrontements maritimes et aériens sont plus importants, ce qui pourrait entraîner un conflit majeur affectant les pays de l’ASEAN.

Selon des experts, la mer Orientale doit être une région de paix et d'amitié plutôt qu'un lieu de confrontation et de conflit.

S'exprimant lors d'une discussion sur la sécurité maritime, le directeur de l'Institut de la stratégie de défense nationale, Dang Quang Minh, a également déclaré que la sécurité maritime devait respecter le droit, la souveraineté légitime des États déclarés souverains. En outre, la sécurité maritime doit respecter les intérêts des pays.

L’intervention du Vietnam a également souligné la nécessité de créer une atmosphère pacifique dans le règlement des différends. Donc, il s’agit d’une occasion pour les pays de dialoguer et de créer une atmosphère de paix reposant sur le principe de la responsabilité envers la communauté et sur un esprit de partenariat leur permettant de résoudre les conflits en mer en général et en mer Orientale en particulier.

De nombreux experts affirment également que les négociations d’un Code de Conduite en Mer Orientale (COC) entre la Chine et l’ASEAN se déroulent sans heurts, mais qu'il est essentiel de ne pas enfreindre les règles du droit international. Les deux parties doivent clarifier les concepts sur le droit d'accès maritime et de la liberté et de la sécurité de navigation maritime en Mer Orientale.

VNA/NDEL