34e Sommet de l’ASEAN :

Le PM vietnamien multiplie les rencontres bilatérales

Dimanche, 23 juin 2019 à 11:25:16
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à gauche) et son homologue thaïlandais Prayuth Chan-ocha, le 22 juin à Bangkok. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - En marge du 34e Sommet de l'ASEAN en cours à Bangkok, en Thaïlande, le Premier ministre (PM) du Vietnam Nguyên Xuân Phuc a rencontré le 22 juin le PM thaïlandais Prayuth Chan-ocha, le Président indonésien Joko Widodo et le PM singapourien Lee Hsien Loong.

* Lors de sa rencontre avec son homologue thaïlandais, le PM Nguyên Xuân Phuc s’est déclaré convaincu que la Thaïlande assumerait avec succès la présidence de l'ASEAN en 2019, contribuant significativement à la construction d'une communauté de l'ASEAN forte, unie, autonome et durable.

Se réjouissant du développement vigoureux des relations entre leurs pays ces derniers temps, les PM vietnamien et thaïlandais ont décidé de mettre rapidement en place un programme d'action servant de base pour rendre profond et efficace le partenariat stratégique renforcé Vietnam-Thaïlande dans la nouvelle période.

Ils sont convenus de valoriser l’efficacité des mécanismes de coopération existants et d’organiser bientôt la quatrième réunion des cabinets gouvernementaux des deux pays au Vietnam.

Les deux chefs de gouvernement ont affirmé leur détermination à dynamiser la coopération vietnamo-thaïlandaise dans l’économie et le commerce, en portant le commerce bilatéral à 20 milliards de dollars d'ici 2020 et en assurant l’équilibre de la balance commerciale bilatérale.

Ils ont souligné l’importance de renforcer la connectivité entre le Vietnam et la Thaïlande, ainsi qu'avec les autres pays de la sous-région du Mékong, par le biais de projets de transport routier et fluvial. Cela permettra d’intensifier les échanges commerciaux, touristiques et populaires dans la région.

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à gauche) et le Président indonésien Joko Widodo. Photo: VGP.

* Lors de sa rencontre avec le Président indonésien, le PM Nguyên Xuân Phuc l’a félicité pour sa réélection au poste de Président de la République d'Indonésie.

Les deux dirigeants ont jugé nécessaire de mettre en œuvre efficacement le programme d'action visant à matérialiser le partenariat stratégique Vietnam-Indonésie pour la période 2018-2023 et les accords conclus lors de la visite d'État au Vietnam du Président indonésien Joko Widodo en septembre 2018.

Ils sont convenus de multiplier les visites de haut rang, les échanges de délégations à tous les échelons et les échanges populaires afin de consolider la confiance et la compréhension mutuelle entre les dirigeants des deux pays et les deux peuples.

Nguyên Xuân Phuc et Joko Widodo ont plaidé pour une coopération accrue entre le Vietnam et l’Indonésie dans l’économie, le commerce et l’investissement.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a proposé aux deux pays de favoriser l’accès des produits de l’un au marché de l’autre et de réduire les barrières commerciales.

Au vu de l’importance de la coopération maritime, les deux dirigeants se sont mis d’accord pour matérialiser le programme d'action Vietnam-Indonésie pour la période 2018-2023, notamment en ce qui concerne l’accélération des négociations sur la délimitation de la zone économique exclusive entre les deux pays.

Le PM vietnamien a demandé à la partie indonésienne de régler de manière satisfaisante les problèmes liés aux bateaux de pêche et aux pêcheurs vietnamiens, dans un esprit amical et humanitaire, conformément au droit et aux pratiques internationaux.

S’agissant des questions régionales et internationales d’intérêt commun, Nguyên Xuân Phuc et Joko Widodo ont affirmé leur volonté de se coordonner étroitement au sein des forums multilatéraux, à fortiori l’ONU et l’ASEAN. Cela est d’autant plus significatif que les deux pays seront membres non permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies en 2020.

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (à droite) et son homologue singapourien Lee Hsien Loong. Photo : VGP.

* Lors de sa rencontre avec son homologue singapourien, le PM Nguyên Xuân Phuc s’est déclaré mécontent du discours prononcé par le PM Lee Hsien Loong le 31 mai 2019 au sujet des relations entre le Vietnam et le Cambodge durant la période 1979-1980.

Selon lui, l'histoire a prouvé que les jugements de Singapour sur le rôle du Vietnam à l'époque n'étaient pas corrects et que la réitération de ces préjugés a profondément blessé le Vietnam et le Cambodge, en particulier les familles de centaines de milliers de volontaires vietnamiens qui ont sacrifié leur sang pour rétablir la paix et libérer le peuple cambodgien du régime génocidaire des Khmers rouges.

Le PM Lee Hsien Loong, de son côté, a expliqué que Singapour n’avait aucune intention de nuire au Vietnam. Singapour attache toujours de l’importance au renforcement de son amitié et de son partenariat fiable avec le Vietnam, a affirmé Lee Hsien Loong.

Le chef du Gouvernement singapourien a hautement apprécié le rôle et les contributions importantes du Vietnam dans le maintien de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du développement dans la région, ainsi que dans l’édification d’une communauté de l'ASEAN forte, solidaire et autonome.

Les PM vietnamien et singapourien ont estimé que cette rencontre avait permis aux deux parties de mieux se comprendre. Ils ont jugé nécessaire pour les deux pays d’œuvrer ensemble pour s’orienter vers l’avenir et promouvoir leur partenariat stratégique dans tous les domaines.

Comme le Vietnam assumera les rôles de président de l'ASEAN en 2020 et de membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations unies pour le mandat 2020-2021, les deux dirigeants ont décidé d’intensifier les mécanismes de consultation et de coordination sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Ils ont affirmé soutenir la promotion de la solidarité, de l’unité et de la position de l'ASEAN en faveur de la paix, de la stabilité et du développement dans la région et dans le monde.

À propos du dossier de la Mer Orientale, les dirigeants l'ASEAN se sont entendus pour renforcer la coopération maritime, assurer la mise en œuvre efficace de la Déclaration sur la Conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et parvenir bientôt à un Code de Conduite en Mer Orientale (COC) substantiel et juridiquement contraignant.

NDEL