Le Vietnam défend résolument sa souveraineté en Mer Orientale

Vendredi, 04 octobre 2019 à 10:49:39
 Font Size:     |        Print
 

La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang. Photo: BQT.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam défend résolument et avec persévérance sa souveraineté, ses droits légitimes et sa juridiction en Mer Orientale par des mesures fondées sur le droit international.

C’est ce qu’a affirmé le 3 octobre la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang, lors d’une conférence de presse périodique du ministère.

En répondant aux questions de correspondants sur la poursuite des activités du bateau de recherche chinois Haiyang Dizhi 8 et de ses escorteurs dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam, la porte-parole Lê Thi Thu Hang a estimé que ces actes portaient sérieusement atteinte aux droits souverains et de juridiction du Vietnam, qui sont exercés conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, dont le Vietnam et la Chine sont signataires.

« Le Vietnam proteste fermement contre ces actes illégaux et exige, de nouveau, de la Chine de mettre fin immédiatement à ces violations du droit international, de retirer tous ses bateaux des eaux vietnamiennes et de ne pas laisser de tels actes se reproduire. Le Vietnam est déterminé à défendre sa souveraineté et ses intérêts légitimes en Mer Orientale, en recourant à toutes les mesures autorisées par le droit international », a souligné Lê Thi Thu Hang.

* S’agissant de la réaction du Vietnam face à la déclaration rendue publique le 18 septembre par le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang, Lê Thi Thu Hang a précisé que Vanguard Bank était un récif corallien situé dans la zone économique exclusive du Vietnam. Cette zone maritime relève entièrement du Vietnam, conformément aux dispositions de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982.

Ce récif, a-t-elle poursuivi, n’est donc pas situé dans une zone disputée ou adjacente. La Chine n’a aucun droit de réclamer sa souveraineté sur ce récif.

* Toujours lors la conférence de presse périodique du ministère vietnamien des Affaires étrangères, la porte-parole Lê Thi Thu Hang a également rejeté le rapport publié par Transparency International, selon lequel le Vietnam arrive en tête des pays les plus opaques en termes de blanchiment d’argent.

« Les informations données par Transparence Internationale sur le Vietnam sont inexactes et ne rendent pas compte de la détermination et des efforts déployés par le gouvernement vietnamien dans la lutte contre le blanchiment d’argent », a indiqué Lê Thi Thu Hang.

Au vu des effets négatifs du blanchiment de l’argent sur le développement socio-économique national, le Vietnam a lancé ces dernières années de nombreuses mesures et s’est efforcé de perfectionner son cadre juridique et de respecter strictement ses engagements internationaux dans la lutte contre ce phénomène.

Au Vietnam, le blanchiment d’argent est interdit et strictement puni par la loi, conformément au Code pénal. Le 18 juin 2012, l'Assemblée nationale vietnamienne a promulgué la Loi sur la prévention et la lutte contre le blanchiment d'argent. À cela s’ajoute que le gouvernement a créé un Comité de pilotage pour la prévention et la lutte contre le blanchiment d’argent et publié plusieurs documents juridiques correspondants.

Plus récemment, en mai dernier, le gouvernement vietnamien a rendu public un Plan d'action pour faire face aux risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme pour la période 2019-2020 afin d’intensifier la prévention et la lutte contre le blanchiment d’argent et d'appliquer les normes et les pratiques internationales dans ce domaine.

Le Vietnam est aussi déterminé à améliorer son système financier et bancaire et à moderniser ses infrastructures technologiques, conformément aux normes internationales en les matières.

Le pays attache toujours de l’importance au renforcement de sa coopération internationale dans la lutte contre le blanchiment d’argent. Il est aujourd’hui membre du groupe d’Asie-Pacifique chargé de la prévention et de la lutte contre le blanchiment d’argent et du financement du terrorisme (APG) ainsi qu’observateur du groupe de renseignement financier Egmont.

L’efficacité de la lutte contre le blanchiment d’argent menée par le Vietnam a été reconnue et saluée par les instances internationales, a noté Lê Thi Thu Hang.

NDEL