Déclaration commune Vietnam-Cambodge

Dimanche, 06 octobre 2019 à 11:47:20
 Font Size:     |        Print
 

Cérémonie d’accueil solennelle officielle du Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen, le 4 octobre à Hanoi. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Sur invitation de son homologue vietnamien Nguyên Xuân Phuc, le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen a effectué les 4 et 5 octobre une visite officielle au Vietnam. Af cette occasion, les deux pays ont publié une déclaration commune.

Durant son séjour, le Premier ministre cambodgien s’est entretenu avec le chef du Gouvernement vietnamien Nguyên Xuân Phuc. Il a rendu une visite de courtoisie au Secrétaire général du Parti et Président vietnamien Nguyên Phu Trong. Il a également eu une entrevue avec la Présidente de l’Assemblée nationale vietnamienne, Nguyên Thi Kim Ngân.

Les deux Premiers ministres ont participé à une conférence de promotion de l’investissement et du commerce Vietnam-Cambodge. Ils ont assisté à la signature de huit conventions concernant divers domaines, dont les douanes, le commerce, l’électricité et l’investissement.

Le 5 octobre, Samdech Techo Hun Sen et Nguyên Xuân Phuc ont co-présidé une conférence-bilan sur la délimitation et le bornage de la frontière terrestre Vietnam-Cambodge depuis 2006. Les deux pays ont signé un traité complémentaire aux Traités de 1985 et de 2005 concernant la délimitation de la frontière entre les deux pays, outre un protocole sur la délimitation et le bornage de la frontière terrestre commune.

Les deux parties ont déclaré tenir en haute estime la signature de ces deux documents qui reconnaissent les résultats de la délimitation et du bornage de la frontière terrestre commune (84%). Elles ont souligné qu’il s’agissait d’un jalon historique dans le règlement du problème sur la frontière terrestre entre les deux pays. Elles ont également convenu d’achever rapidement la délimitation et le bornage des tronçons frontaliers restants dans les temps à venir.

Les deux parties ont réaffirmé respecter rigoureusement les conventions frontalières déjà signées. Elles ont été unanimes à renforcer leur coopération dans la gestion frontalière selon les cadres juridiques et mécanismes de coopération disponibles, en vue d’édifier une frontière de paix, de stabilité, d’amitié, de coopération et de développement durable.

Les deux parties ont convenu de continuer de soutenir mutuellement et de s’entraider, de partager des expériences liées à la gestion macroéconomique et à l’intégration internationale dans la nouvelle situation. Elles ont réaffirmé leur volonté de préserver et développer continuellement les relations bilatérales, sur la base de la confiance politique mutuelle, de l’égalité et des avantages mutuels, du respect et du soutien mutuels selon la devise « bon voisinage, amitié traditionnelle, coopération intégrale et durable ».

Les deux parties ont décidé d’approfondir leurs relations politiques, ainsi que les échanges entre les Vietnamiens et les Cambodgiens. Elles ont réaffirmé leur engagement de collaborer étroitement afin de préserver l’environnement pacifique et la sécurité commune, notamment la sécurité le long de la frontière commune, ainsi que de poursuivre le principe de ne pas laisser des organisations et individus profiter du territoire de l’un pour nuire à la sécurité et à la stabilité de l’autre.

Les deux parties se sont engagées à mettre en valeur tous les potentiels disponibles pour faire de l’économie un pilier des relations bilatérales. Elles ont convenu de développer leur coopération dans les domaines pleins de potentiels tels que les technologies de l’information et des télécommunications, le tourisme, l’aviation, la finance, l’agriculture de haute technologie, l’agriculture, la santé…

Le Vietnam a remercié le Cambodge pour avoir continué d’assister et de traiter avec égalité les personnes d’origine vietnamienne vivant sur son sol.

Les deux parties ont décidé de renforcer leur collaboration, leur partage d’informations et leur soutien mutuel au sein des forums régionaux et internationaux. Soulignant l’importance de la solidarité, de l’unité et du rôle central de l’ASEAN, elles ont convenu de joindre leurs efforts à ceux des autres pays membres pour édifier avec succès une Communauté de l’ASEAN axée sur les règles et solidaire, où les peuples joueront un rôle central. Dans cet esprit, les deux parties ont affirmé collaborer étroitement en 2020, année où le Vietnam assumera la présidence tournante de l’ASEAN et où le Cambodge sera le pays hôte du 13e Sommet de l’ASEM (Dialogue Asie-Europe).

Les deux parties ont convenu d’intensifier leur coopération dans l’utilisation, le développement et la gestion efficaces et durables des ressources en eau du Mékong, de collaborer dans le cadre du Triangle de Développement Cambodge-Laos-Vietnam et des mécanismes de coopération de la sub-région du Mékong afin de promouvoir la mise en œuvre du Plan d’action sur la connectivité économique Cambodge-Laos-Vietnam pour 2030, lequel avait été adopté lors du Sommet Cambodge-Laos-Vietnam tenu en mars 2018.

Les deux parties se sont engagées à collaborer avec les autres pays concernés pour accélérer les négociations de l’accord de partenariat économique intégral régional (RCEP) en tenant compte des écarts de développement entre les membres.

Les deux parties ont réaffirmé la position de l’ASEAN concernant la Mer Orientale, mentionnée dans les récentes déclarations, notamment le communiqué conjoint de la 52e conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN (AMM-52). Elles ont indiqué que les tensions actuelles en Mer Orientale devaient être réglées de façon pacifique, conformément au droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Le Premier ministre cambodgien a invité son homologue vietnamien Nguyên Xuân Phuc et d’autres dirigeants vietnamiens à se rendre au Cambodge. L’invitation a été acceptée.

VNA/NDEL