Le Vietnam possède un fort potentiel dans l’industrie des innovations pharmaceutiques

Mercredi, 15 juillet 2020 à 10:57:02
 Font Size:     |        Print
 

Le dialogue « Matérialiser le potentiel du secteur de santé vietnamien : il est l’heure de le faire ». Photo : baoquocte.vn

Nhân Dân en ligne – La compagnie KPMG Vietnam et le sous-comité pharmaceutique de l'EuroCham au Vietnam (Pharma Group) ont organisé le 7 juillet à Hanoi un dialogue intitulé « Matérialiser le potentiel du secteur de santé vietnamien : il est l’heure de le faire », réunissant 85 délégués venus de nombreux organismes gouvernementaux, ambassades étrangères et entreprises.

Les représentants vietnamiens et les experts européens y ont discuté des opportunités à saisir afin de matérialiser le potentiel du secteur de santé et de promouvoir l’innovation pharmaceutique au Vietnam.

L’ambassadeur du Royaume-Uni au Vietnam Gareth Ward a remercié les médecins vietnamiens d’avoir guéri les citoyens britanniques infectés par le coronavirus au Vietnam. « La semaine prochaine, le pilote britannique, 91e cas de Covid-19 au Vietnam, rentrera au Royaume-Uni. Nous remercions les médecins et les infirmières pour leurs efforts inlassables pour sauver sa vie durant ces trois derniers mois », a dit Gareth Ward.

Le Royaume-Uni et le Vietnam ont coopéré depuis des années dans des projets de recherches scientifiques et de gestion des maladies transmissibles et non transmissibles.

Pour sa part, l’Union européenne (UE) est également un partenaire important du Vietnam dans le domaine de la santé. De 2012 à 2017, l’UE a accordé un milliard d’euros au secteur de la santé du Vietnam pour l’aider à améliorer ses compétences, notamment dans la prestation des soins de santé préventifs, a indiqué l’expert en économie de la délégation de l’UE au Vietnam Bartosz Cieleszynski.

« Une fois que l’EVFTA entrera en vigueur, environ 50% des exportations des produits pharmaceutiques européens seront exemptées des droits de douane. Pour le reste, l’exemption se fera sur une période de trois à sept ans jusqu’au statut libre de droits de douane. Les consommateurs bénéficieront donc de produits pharmaceutiques européens de bonne qualité et à bas prix », a expliqué Bartosz Cieleszynski.

Les experts ont discuté des opportunités à saisir afin d’optimiser le potentiel du secteur de la santé du Vietnam, de créer un environnement d’affaires durable et d’élargir l’accès des patients aux innovations pharmaceutiques.

À cette occasion, la KPMG Vietnam a rendu public un rapport intitulé « Les valeurs des inventions pharmaceutiques » dans lequel elle évalue le potentiel de l’industrie des inventions pharmaceutiques du Vietnam.

Selon le rapport, le marché des produits pharmaceutiques du Vietnam est en forte croissance, passant de 2,7 milliards de dollars en 2015 à 3,6 milliards de dollars en 2018, avec un taux de croissance annuel de 10,6% entre 2015 et 2017. Cela montre un développement rapide de l’industrie pharmaceutique qui emploie 44 000 personnes.

Le rapport a suggéré que le gouvernement vietnamien donne une plus grande priorité à l’industrie pharmaceutique. « Sur la base de ses succès dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 et de l’EVFTA, le Vietnam aura une chance sans précédente de devenir une destination attrayante en Asie du Sud-Est pour les investisseurs voulant se lancer dans l’industrie pharmaceutique », a indiqué le rapport.

L’élargissement de l’accès aux médicaments avancés et aux services de soins de santé de haute qualité permettra au Vietnam d’atteindre ses objectifs de développement, a dit Luke Treloar, un responsable de la KMPG.

NDEL