Les ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN discutent des moyens de stimuler la croissance

Mercredi, 11 novembre 2020 à 16:33:10
 Font Size:     |        Print
 

Photo : BQT

Nhân Dân en ligne – Les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN ont discuté des moyens de maintenir la continuité économique dans l'ASEAN lors de leur réunion tenue le 10 septembre sous l’égide du Vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh.

Les ministres ont souligné la nécessité d'assurer la continuité des chaînes d'approvisionnement, de rétablir en toute sécurité les échanges entre les pays, de signer des accords de libre-échange de nouvelle génération tels que le Partenariat économique régional global (RCEP), et réduire l'écart de développement dans l'ASEAN en faisant progresser la coopération entre les sous-régions.

Ils ont estimé que l’ASEAN avait remporté de grands succès dans la construction de la communauté régionale et continuait de réaffirmer son rôle central dans la structure régionale, malgré tant de difficultés causées par la pandémie de COVID-19, la concurrence entre les grands pays, ainsi que les défis sécuritaires traditionnels et non traditionnels.

Prenant la parole lors de la réunion, le Vice-Premier ministre Pham Binh Minh a déclaré que la solidarité était le facteur clé pour assurer la paix, la stabilité, l'indépendance et l'autosuffisance au milieu des incertitudes mondiales.

Il est temps pour l'ASEAN de démontrer sa solidarité pour mener à bien les priorités et les initiatives en 2020, réaliser la Vision communautaire de l'ASEAN 2025 et faire face efficacement aux défis émergents, en particulier le COVID-19, a-t-il affirmé.

Nécessité de respecter le droit international

Concernant la question de la Mer Orientale, les ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN ont indiqué que les activités unilatérales, y compris la militarisation, les revendications de souveraineté non fondées et la coercition continue ont nui à la stabilité dans cette zone maritime.

Compte tenu de cela, ils ont réitéré la position et les principes de paix et de stabilité de l'ASEAN dans la Mer Orientale et ont souligné le rôle du droit international, y compris la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer (UNCLOS 1982).

Ils ont appelé à la mise en œuvre intégrale et sérieuse de la Déclaration sur la conduite des parties dans la Mer Orientale (DOC), en attendant avec intérêt la construction d'un code de conduite efficace et substantiel dans la Mer Orientale (COC) conformément au droit international.

Le Vice-Premier ministre Pham Binh Minh a souligné la nécessité d'éviter les actions qui compliquent la situation et nuisent aux intérêts légitimes des pays côtiers.

Il a souligné la suprématie de la loi et a partagé avec d'autres pays les opinions et les évaluations sur l'importance particulière de l’UNCLOS 1982.

Pham Binh Minh a déclaré que le Vietnam s'était engagé à travailler en étroite collaboration avec les pays de l'ASEAN et la Chine pour mettre pleinement et efficacement en œuvre le DOC et parvenir bientôt à un COC pratique, efficace et juridiquement contraignant dans cette zone maritime.

NDEL