Préservation du métier traditionnelle de fabrication des lanternes étoilées de Bao Dap

Mercredi, 04 septembre 2019 à 20:37:21
 Font Size:     |        Print
 

Mme Nguyên Thi My au village de Bao Dap, commune de Hông Quang, district de Nam Truc, province de Nam Dinh s’affaire à fabriquer des lanternes étoilées à l’approche de la Fête de la mi-automne. Photo ://laodongthudo.vn/

Nhân Dân en ligne – L’atmosphère de la Fête de la mi-automne commence d’envahir partout le pays. Le village de Bao Dap (province septentrionale de Nam Dinh) est en pleine saison de fabrication des lanternes étoilées "dèn ông sao".

Malgré tant de vicissitudes, le métier de fabrication des lanternes étoilées de ce village n’est jamais perdu, mais se développe de plus en plus et est devenu jusqu’à présent un métier apportant des revenus élevés aux habitants.

Les lanternes sont entièrement faites à la main sur une base de matériaux simples : des tiges de bambou, du papier cellophane transparent, des armatures de bambou et une tige de jute. Pour faire une lanterne étoilée, des artisans doivent d’abord déterminer sa taille pour faire l’armature de bambou, puis appliquer le papier cellophane et enfin décorer la lanterne.

Actuellement, le village de métier de Bao Dap n’est pas seulement fournisseur de lanternes aux clients du Nord, mais également aux commerçants du Sud du pays. Un artisan peut fabriquer jusqu’à 150-200 « dèn ông sao » par jour, générant un revenu de 50 à 100 millions de dôngs par mois.

Les « dèn ông sao » traditionnelles du village de Bao Dap sont actuellement toujours prisées, car elles ont une nuance singulière à la culture vietnamienne et restent préférées des enfants du pays. De plus, ces jouets traditionnels du village de Bao Dap sont également préférés par des étrangers car ils contiennent la quintessence et l’identité culturelle du peuple vietnamien.

NDEL