Citadelle de Hanoi, un témoin historique

Vendredi, 22 novembre 2019 à 11:12:01
 Font Size:     |        Print
 

Les visiteurs à l'exposition "Citadelle de Hanoi, un témoin historique". Photo : DH/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Les changements de la Citadelle de Thang Long - Hanoi de 1802 à 1945 sous la dynastie des Nguyên ont été présentés à travers 100 documents, cartes et photos lors d’une exposition intitulée "Citadelle de Hanoi, un témoin historique" qui a ouvert ses portes dans la matinée du 22 novembre au Centre de conservation du patrimoine Thang Long – Hanoi, au 19 rue Hoàng Diêu, dans la capitale vietnamienne.

L’exposition est organisée par ledit centre et le Centre des Archives nationales N°1. Il s’agit d’une des activités célébrant la 15e Journée du patrimoine culturel du Vietnam (le 23 novembre).

La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence des représentants de l'Association des sciences historiques du Vietnam, du Ministère vietnamien de l’Intérieur, et de l’Ambassade de France au Vietnam, entre autres.

L’exposition exploite la richesse et la diversité des documents administratifs présentant les activités de gestion d’État des empereurs de la dynastie des Nguyên (Châu ban) et des documents français pour refléter le processus de construction de la citadelle de Thang Long – Hanoi, les changements de sa structure spatiale sous la dynastie des Nguyên ainsi que sous les influences françaises pour la période 1802-1945.

Elle fournit également au public d’amples informations sur la valeur de la citadelle en termes d’art architectural, de techniques de construction et d’urbanisme, a fait savoir Trân Viêt Anh, directeur du Centre de préservation patrimoniale de Thang Long - Hanoi lors de la cérémonie inaugurale.

La porte du Sud-Est de la citadelle de Hanoi (vue de l'intérieur, 1888-1891). Source : École française d'Extrême-Orient (EFEO)

Prenant la parole lors de la cérémonie, le directeur général de la Direction d’État des archives du Vietnam, Dang Thanh Tùng, a rappelé que sous la dynastie des Nguyên, la citadelle de Thang Long fut utilisée comme la citadelle du Nord (Bac Thanh) et devenue la province de Hanoi en 1831.

La citadelle a été construite sur le sol d'une ancienne citadelle de la dynastie et inspirée des fortifications de Vauban (architecte français réputé pour la construction de fortifications). La citadelle carrée dont les murs mesuraient plus d’un kilomètre de long avait une superficie totale d’environ 160 ha et possédait cinq portes : portes de l’Est, de l’Ouest, du Nord, du Sud-Est et du Sud-Ouest.

Chaque côté de la citadelle coïncide presque avec les quatre côtés d'un quadrilatère limité à quatre rues d’aujourd’hui, à savoir Phan Dinh Phung (Nord), Phung Hung (Est), Trân Phu (Sud) et Hung Vuong (Ouest).

La place Kinh Thiên était la place la plus importante de la citadelle où se déroulaient les cérémonies royales, les cérémonies de bienvenue pour les diplomates étrangers et les événements importants de l’État. C'était la résidence des rois de la dynastie des Nguyen lorsqu’ils visitaient le Nord.

La capitale était établie à Huê (au Centre), cependant, les rois de la dynastie des Nguyen estimaient que la citadelle de Thang Long – Hanoi était d’une grande importance. Ils ont donc eu à cœur de restaurer la citadelle et de la transformer en un centre politique et militaire de l’État.

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, les Français lancèrent deux attaques sur la citadelle de Hanoi en 1873 et 1882. Plus tard sous le règne des deux administrations des Nguyen et des Français, le 3 octobre 1888, Hanoi est officiellement devenu une concession des Français selon le décret royal adopté par le roi Dông Khanh.

Dans le même temps, sous l’influence des Français, les caractéristiques architecturales et les fonctions de la citadelle ont été radicalement modifiées. Entre 1883 et 1897, l'administration française a réparé certaines des structures et démoli les anciennes structures à l'intérieur de la citadelle et d'autres structures à proximité. Ils ont également construit davantage de nouvelles structures à des fins militaires.

Au début du XXe siècle, les Français ont commencé à planifier et à agrandir les zones de Hanoi afin qu’elles deviennent un centre culturel, économique et politique de la Fédération d’Indochine.

La porte de l’Ouest de la citadelle de Hanoi en 1870. Source : EFEO.

La citadelle de Thang Long

Situé au cœur de Hanoi, la citadelle de Thang Long a une histoire de plus de dix siècles à travers les règnes des dynasties impériales des Lý, des Trân, des Lê, des Mac et des Nguyên (1010-1945). Ce vaste ensemble comprend des bâtiments mais aussi d'autres vestiges enfouis. Grâce à de multiples fouilles archéologiques, les experts ont mis au jour des témoignages de la position centrale de l'ancienne cité impériale où avaient lieu les rites et cérémonies les plus importants de la nation. Ce site était le centre politique, le siège des dynasties, mais aussi le centre culturel et économique de la capitale.

Le 31 juillet 2010, le secteur central de la citadelle royale de Thang Long a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO.

La carte de la citadelle de Hanoi en 1873. Source : EFEO.

Le panorama de la citadelle de Hanoi en 1873. Source : EFEO.

Le pavillon Chinh Duong 1888-1891. Source : EFEO.

Une garnison construite dans la citadelle à la fin du 19e siècle. Source : EFEO.

La citadelle de Hanoi et Hanoi au début du 20e siècle. Source : EFEO.

DH/NDEL