Village de fabrication des feuilles d’or et d’argent de Kiêu Ky

"Nous encourageons toujours les foyers à préserver leur métier"

Lundi, 28 décembre 2020 à 18:55:16
 Font Size:     |        Print
 

Le président du Comité populaire de la commune de Kiêu Ky, Dinh Van Giang. Photo : Minh Hanh/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le village de fabrication des feuilles d’or et d’argent de Kiêu Ky dans la commune de Kiêu Ky (district de Gia Lâm, en banlieue de la capitale Hanoi) est le seul village au Vietnam spécialisé dans la fabrication de feuilles d’or et d’argent du pays. Des œuvres architecturales, des statues de Bouddha, des panneaux transversaux aux belles peintures laquées, toutes témoignent de la contribution des artisans de ce village.

Ce village artisanal traditionnel vietnamien de premier plan est attaché au fondateur Nguyên Quy Tri. Le métier de fabrication des feuilles d’or et d’argent a failli se perdre comme un certain nombre d’autres villages artisanaux de la capitale. Cependant, grâce aux efforts des dirigeants locaux, les artisans du village ont pu perpétuer leur métier.

Le groupe de vestiges de maison communale, de temple et de pagode de Kiêu Ky été classé par le ministère vietnamien de la Culture, des Sports et du Tourisme en 1996 comme site historique et culturel de niveau national. Photo : Minh Hanh/NDEL.

Le Journal Nhân Dân en ligne vous présente l’interview du président du Comité populaire de la commune de Kiêu Ky, Dinh Van Giang, à propos de la préservation et de la promotion du village artisanal de Kiêu Ky associées au développement culturel et au tourisme spirituel.

Journaliste : Pourriez-vous nous dire comment les autorités locales ont soutenu les foyers de production de feuilles d’or et d’argent de Kiêu Ky ?

M. Dinh Van Giang : Nous encourageons toujours les foyers à préserver leur métier. Nous avons organisé une exposition présentant notre village de métier aux foires commerciales et il a été choisi comme l’un des 5 villages artisanaux les plus typiques du pays lors d’une exposition au Centre d’exposition culturelle et artistique du Vietnam au n° 2 de la rue de Hoa Lu, à Hanoi, en 2010. De nombreux foyers du village ont reçu des satisfécits et des certificats reconnaissant le label collectif de la production des feuilles d’or et d’argent de 2012 délivrés par le Département de la Propriété intellectuelle.

La maison dédiée au fondateur Nguyên Quy Tri. Photo : Minh Hanh/NDEL.

En 2018, nous avons proposé au comité populaire du district de Gia Lâm de construire une maison dédiée au fondateur Nguyên Quy Tri pour préserver la culture traditionnelle du village. Le district nous a accordé un investissement de près de 10 milliards de dôngs pour la construction de la maison « nhà Tràng » pour rendre culte au fondateur de production des feuilles d’or et d’argent, dans laquelle on trouve un espace d’exposition des feuilles d’or et d’argent et une zone de démonstration du métier.

Aujourd’hui, la maison « nhà Tràng » est ouverte, cependant l’espace d’exposition des produits et la zone pour la démonstration du métier ne sont pas encore achevés. Nous faisons appel à la contribution des ménages de production pour y investir.

Hormis cela, nous avons accordé un fonds foncier consacré à une zone de production concentrée pour amener tous les ménages de production du village artisanal. À l’heure actuelle, seuls quelques ménages s’y sont installés pour y travailler.

Journaliste : Le district de Gia Lâm possède plusieurs villages artisanaux, dont le village de Kiêu Ky qui a deux métiers artisanaux : la production des feuilles d’or et d’argent et la maroquinerie. Est-ce que la commune a un plan pour le développement du village artisanal lié au développement touristique ?

M. Dinh Van Giang : Le district de Gia Lâm possède un grand nombre de fêtes, de vestiges et de villages artisanaux comme la fête du temple dédié à la déesse Bà Tâm de la commune de Duong Xá, la fête Gióng du temple de Phù Dông de la commune de Phù Dông, la fête de Chu Dông Tu-Tiên Dung de la commune de Van Duc, le village de plantes médicinales de la commune de Ninh Hiêp, le village de céramique de Bát Tràng, le village artisanal de maroquinerie et de production des feuilles d’or et d’argent de Kiêu Ky. Nous sommes très fiers que Gia Lâm est le lieu de naissance de deux des quatre saints immortels du Vietnam, que sont le génie de Gióng dans la commune de Phù Dông et le saint Chu Dông Tu et en particulier, que la fête Gióng a été reconnue par l’UNESCO en tant que patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Le groupe de vestiges de maison communale, de temple et de pagode de Kiêu Ky. Photo : Minh Hanh/NDEL.

Nous avons mis en œuvre le projet du Comité populaire du district de Gia Lâm sur le développement des villages de métier associés au développement du tourisme spirituel. Ce projet est prévu depuis 2015, et le développement du village artisanal combinera la culture spirituelle, avec un circuit partant du village de céramique de Bat Tràng, au temple Chu Dông Tu-Tiên Dung de la commune de Van Duc, puis au village de Kiêu Ky pour visiter le village artisanal de Kiêu Ky et rendre culte au fondateur Nguyên Quy Tri, puis visiter le temple de la déesse Bà Tâm de la commune de Duong Xá. Si ce projet est approuvé, la commune de Kiêu Ky participera au développement touristique des villages de métier liés au tourisme spirituel de Bát Tràng - Van Duc - Kiêu Ky - Duong Xá et Phù Dông.

L’artisan Lê Bá Chung et l'artisan Trân Dô du village céramique de Bát Tràng ont l'initiative d’exercer le métier de dorure sur les objets de céramique. Photo : Minh Hanh/NDEL.

Actuellement, notre ensemble de vestiges de maisons communales, de temple et de pagode de Kiêu Ky est dégradé, le Comité populaire du district de Gia Lâm accordera le budget pour le restaurer l’année prochaine.

Journaliste : Pourriez-vous nous parler des politiques de la commune pour aider les foyers de production artisanale à augmenter la valeur de leurs produits ?

Les artisans du village de Kiêu Ky travaillent avec des producteurs de céramique de Bát Tràng pour dorer des produits en céramiques, ou des menuisiers pour dorer des tableaux. Photo : Minh Hanh/NDEL.

M. Dinh Van Giang : Nous encourageons toujours les familles à perpétuer leur métier et à le transmettre aux générations suivantes. Actuellement, en fonction du mécanisme de marché, les familles sont très dynamiques, elles exploitent elles-mêmes le marché et découvrent les goûts des consommateurs et puis c’est elles qui se coordonnent activement avec d’autres villages artisanaux pour créer de plus beaux produits à mettre sur le marché. Par exemple, ils travaillent avec des producteurs de céramique de Bát Tràng pour dorer des produits en céramiques, ou des menuisiers pour dorer des tableaux, ou encore avec des particuliers pour dorer des objets privés ou des villas.

Il est à noter que le groupe de vestiges de maison communale, de temple et de pagode de Kiêu Ky a été classé par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme en 1996 comme site historique et culturel de niveau national.

Les autorités du Comité populaire de la commune de Kiêu ky ont proposé au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme d’inscrire le métier de fabrication des feuilles d’or et d’argent dans la liste du patrimoine culturel immatériel national, ce qui contribuera à la perpétuation de la culture traditionnelle du village de métier et au développement du métier de fabrication des feuilles d’or et d’argent de Kiêu Ky.

Je vous remercie !

MINH HANH/NDEL