Le Vietnam a quatre nouveaux parcs du patrimoine de l’ASEAN

Mercredi, 11 décembre 2019 à 13:37:47
 Font Size:     |        Print
 

Le parc national de Vu Quang (dans la province de Hà Tinh). Photo : https://dantri.com.vn/

Nhân Dân en ligne – Les parcs nationaux de Vu Quang (dans la province centrale de Hà Tinh), de Bidoup Nui Ba (dans la province de Lâm Dông, dans les Hauts Plateaux du Centre, Tây Nguyên), de Lo Go-Xa Mat (dans la province de Tây Ninh, au Sud) et la réserve naturelle de Ngoc Linh (dans la province de Kon Tum, dans le Tây Nguyên) ont été reconnus comme des « parcs du patrimoine de l'ASEAN ».

Ce titre a été décerné lors de la sixième réunion des parcs du patrimoine de l’ASEAN organisée du 21 au 25 octobre dernier dans la ville laotienne de Pakse par le centre de la biodiversité de l’ASEAN (ACB), en collaboration avec le service laotien de la Sylviculture du ministère laotien de l’Agriculture et de la Sylviculture.

Lors de la réunion, neuf parcs nationaux se sont vus attribuer le titre « parc du patrimoine de l'ASEAN ». Ainsi, le Vietnam compte à ce jour 10 parcs du patrimoine de l’ASEAN et est devenu le pays ayant le plus grand nombre de ces parcs.

En 2016, le parc national de Bai Tu Long a été reconnu comme le 38e parc du patrimoine de l’ASEAN. Les parcs qui ont été précédemment reconnus comprennent le parc national de Ba Bê (2003), le parc national de Chu Mom Ray (2003), le parc national de Hoàng Liên (2003), le parc national de Kon Ka Kinh (2003) et le parc national d’U Minh Thuong (2012).

Le titre du « parc du patrimoine de l’ASEAN » a été lancé en 2003 dans le but de protéger les écosystèmes importants, uniques et riches en valeurs culturelles et historiques de la région, selon le département général de l’Environnement du ministère vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement.

Le fait que le Vietnam soit devenu le pays ayant le plus grand nombre des parcs du patrimoine de l’ASEAN montre que le pays a fait des efforts considérables afin de protéger la biodiversité.

Dans les temps à venir, le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement continuera à choisir d’autres candidats pour les soumettre aux ministres de l’Environnement des pays membres de l’ASEAN pour approbation.

NDEL