Le SG Nguyên Phu Trong: La conduite victorieuse du PCV

Dimanche, 26 avril 2015 à 10:30:22
 Font Size:     |        Print
 

Le Secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong.

Nhân Dân en ligne - «La grande victoire de la résistance anti-américaine pour le salut national résulte de l’art militaire vietnamien et de la conduite judicieuse et créative du Parti», tel est le titre d’un article du Secrétaire général (SG) du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong publié ce vendredi dans tous les grands quotidiens vietnamiens.

Tournant majeur dans l’histoire nationale, l’offensive et l’insurrection générale du printemps 1975 ont marqué la fin victorieuse de la résistance anti-américaine pour le salut national du peuple vietnamien. Cet événement retentissant a ouvert une nouvelle ère pour le pays, celle de l’indépendance, de l’unité et de l’avancée sur la voie du socialisme. Cette grande victoire, qui a profondément marqué le monde entier, est celle de l’héroïsme révolutionnaire, de l’abnégation et de l’intelligence stratégique dont ont su faire preuve les Vietnamiens sous l’ère Hô Chi Minh.

La conduite judicieuse et créative du Parti communiste du Vietnam, un facteur décisif

La résistance anti-américaine pour le salut national (1954 - 1975) s’inscrit dans le prolongement de la révolution nationale, démocratique et populaire vietnamienne. Alors que le pays était temporairement divisé en deux, le PCV et le Président Hô Chi Minh, qui maîtrisaient parfaitement la méthodologie marxiste-léniniste, ont parfaitement su analyser la situation mondiale et nationale et évaluer les rapports de force, ce qui leur a permis de définir une politique de résistance judicieuse et créative, basée sur l’autonomie et l’indépendance, adaptable au développement de la révolution vietnamienne. Entre 1954 et 1975, cette révolution a été menée sous le double drapeau de l’indépendance nationale et du socialisme. Ainsi, le Nord du pays menait la révolution socialiste et le Sud, la révolution nationale, démocratique et populaire, avec pour objectif commun l’indépendance, la réunification et bien sûr l’édification du socialisme. Le Nord était la grande base arrière, la révolution socialiste dans le Nord étant décisive pour l’aboutissement de la révolution nationale. Quant au Sud, c’était le grand front, la révolution dans le Sud décidant directement de sa libération. Ainsi en avait décidé le Parti. Cette décision, sans précédent dans l’histoire nationale, est l’une des innombrables réussites à mettre à l’actif du PCV, lequel Parti a su se montrer à la fois visionnaire et en pleine possession de l’art militaire aux moments les plus cruciaux.

Art militaire et aide internationale

Durant la résistance anti-américaine, l’art militaire et l’art de la guerre populaire ont atteint leur apogée. Grâce à une application particulièrement créative de l’art de la guerre populaire, le Vietnam a réussi à profiter de chaque opportunité pour attaquer l’ennemi depuis une position favorable, par surprise. Et c’est grâce à cet art de la guerre populaire qu’il a accumulé les victoires avant l’offensive et l’insurrection générale du printemps 1975. Quant au Parti, il a su exploiter les atouts de la communication politique, ce qui lui a permis de mobiliser les forces vives de tout le pays, tant sur le plan matériel que sur le plan politico-spirituel, tout en s’attirant le soutien des peuples épris de paix, et notamment des pays socialistes frères, à commencer par l’Union soviétique et la Chine. Mais au moment d’évoquer cette aide internationale, il ne faudrait surtout pas oublier de mentionner l’alliance tripartite Vietnam - Laos - Cambodge contre l’ennemi commun, qui elle-aussi, aura grandement contribué à la victoire finale.

Une leçon riche en enseignements

Le 40e anniversaire de la libération du Sud et de la réunification nationale coïncide avec les préparatifs des congrès locaux qui doivent être organisés bientôt en vue du XIIe Congrès national du PCV. L’occasion pour le Parti de s’améliorer, encore et toujours, aussi bien dans sa capacité à diriger le pays, que dans sa combativité, et de progresser sur la voie du renouveau. La manière dont le Parti a conduit la nation toute entière à la victoire il y a 40 ans est une véritable leçon, riche en enseignements. Persévérance sur la voie de l’indépendance et du socialisme, fidélité au marxisme-léninisme et à la pensée Hô Chi Minh, préservation de la nature de la classe ouvrière et consolidation des fondements idéologiques du Parti... C’est en prenant appui sur ces bases saines, en tenant compte des besoins de la révolution et en faisant des études théoriques poussées que le Parti pourra définir des méthodes de direction judicieuses et efficaces et se porter ainsi garant de l’intégrité et du développement de la nation.

Le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong.

VOV