Nguyên Ai Quôc - Hô Chi Minh: La 2ème partie 1911-1920

Mardi, 10 juin 2014 à 21:26:44
 Font Size:     |        Print
 

Les revendications du peuple annamite (1919). Photo: Musée Hô Chi Minh de Hanoï.

Nhân Dân en ligne - Le 5 juin 1911, Nguyên Tât Thành quitta le port Nhà Rông (Saigon) et monta sur le paquebot Amiral Latouche-Tréville pour partir à la recherche de la voie du salut national.

Il arriva en France, mais ne s'y arrêta pas et poursuivit son périple à travers de nombreux pays en Afrique, aux États-Unis, en Angleterre avant de revenir en France, en 1917. Il dût pratiquer plusieurs métiers pour gagner sa vie.

Hôtel Parker, Boston, États-Unis, où Nguyên Tât Thành a travaillé de 1912-1913. Photo: Musée Hô Chi Minh de Hanoï.

Hôtel Carlton, Londres, Angleterre, où Nguyên Tât Thành a travaillé de 1914-1917. Photo: Musée Hô Chi Minh de Hanoï.

Il se mêla à la lutte révolutionnaire, prit contact avec des militants politiques, sociaux et culturels connus. Il créa "L’association des patriotes vietnamiens" et adhéra au Parti Socialiste Français (parti de la classe ouvrière à l'époque). Quand la Révolution d'Octobre russe triompha, il exprima, à travers la presse, une profonde sympathie.
À la Conférence de Versailles de 1919 sur le repartage des parts de marche du monde entre les vainqueurs de la Première Guerre mondiale, Nguyên Ai Quôc envoya "Les revendications du peuple annamite".