30 avril 1975, la victoire de l’union

Dimanche, 28 avril 2019 à 14:20:12
 Font Size:     |        Print
 

Photo d’archive : VNA.

Nhân Dân en ligne - 30 avril 1975. Cette date reste l’une des plus importantes de toute notre Histoire. C’est celle d’une victoire historique, qui aura permis non seulement la libération du Sud mais aussi la réunification du pays, et qui a été rendue possible par plusieurs facteurs, et notamment par l’union sacrée de tous les Vietnamiens.

Cette grande victoire du 30 avril 1975 est véritablement un tournant dans l’Histoire vietnamienne. Elle marque le début d’une ère de liberté et d’indépendance. Mais elle marque aussi la fin de l’un des plus longs et des plus meurtriers conflits du 20e siècle… Cette victoire est celle du patriotisme, de l’aspiration à la paix, à l’indépendance, à la liberté et à la réunification nationale... Mais elle est aussi celle d’un art de la guerre à la vietnamienne, dont le fondement est l’union de toute la nation.

Une lutte pour la juste cause…

Nguyên Trong Xuât, le responsable de publication de « L’histoire de la résistance du Sud », estime que si la résistance anti-américaine a reçu un tel soutien de la population, c’est parce qu’elle était parfaitement légitime.

« Notre stratégie militaire d’aujourd’hui est inspirée de celle de nos ancêtres. Le parti a un slogan : si nous sommes capables de nous assurer le soutien de la population, alors nous gagnerons, car la révolution c’est la population…», nous dit-il.

Les habitants du Sud étaient bien sûr en première ligne. Toute la population, sans distinction d’origine ou de religion, aura participé à l’effort de libération. Plus de 40 ans après, le compositeur Tôn Thât Lâp, qui a participé au mouvement « Chanter pour nos compatriotes », garde des souvenirs intacts de cette période.

« À cette époque, les appels à l’insurrection lancés par les étudiants étaient largement répandus par la population. Pour l’ennemi, nos chansons étaient de véritables armes de guerre, redoutables entre toutes », se souvient-il avec émotion.

… menée par une population unie

Le général Pham Van Trà, qui fut en son temps ministre de la Défense, affirme lui aussi que la grande victoire du 30 avril a été rendue possible par l’union de toute la nation.

« Il n’y a pas de victoire possible sans soutien de la population. En d’autres termes, le patriotisme, l’aspiration à la paix et à l’indépendance et le prestige dont jouissaient le Parti et le Président Hô Chi Minh au sein la population du Sud ont conduit notre pays à la victoire », estime-t-il.

Il est 11h30, ce 30 avril 1975… Le drapeau de l’Armée de libération flotte au sommet du palais de l’Indépendance, dernier bastion du régime saïgonnais. Le cabinet du président Duong Van Minh s’est rendu sans condition à l’armée de libération. Le Vietnam, après 30 années de combats impitoyables et de sacrifices, vient de reconquérir sa liberté et son indépendance…. Cette date historique restera gravée à tout jamais dans la mémoire de l’architecte Nguyên Huu Thai.

« C’est la victoire de l’union nationale. Le général Trân Van Trà, qui était à cette époque chef de l’Administration militaire de Saïgon, a prononcé ces mots : dans ce combat, il n’y a ni gagnant ni perdant. Tous les Vietnamiens sont des gagnants…», affirme-t-il.

Quand la nation est unie comme un seul homme et qu’elle n’a qu’une seule pensée, la victoire est assurée ! 44 ans après cette grande victoire, Hô Chi Minh-Ville est une mégapole innovante et une locomotive économique du Vietnam. La municipalité et les Saïgonnais sont déterminés aujourd’hui à faire de leur ville un endroit où il fait bon vivre…

VOV/NDEL