Le Journal Nhân Dân et ses 70 ans d’accompagnement de la nation

Jeudi, 11 mars 2021 à 11:05:03
 Font Size:     |        Print
 

La délégation du Journal Nhân Dân lors de la Fête de l'Humanité en 2016. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - À l'occasion du 70e anniversaire du premier numéro du Journal Nhân Dân, je voudrais partager mes sentiments et mes souvenirs profonds en tant qu’un Vietnamien qui a vécu la moitié de sa vie en France.

La communauté vietnamienne en France en général et l'Union générale des Vietnamiens de France en particulier ont fait partie de l'histoire de la lutte du pays pour des victoires glorieuses, y compris la libération du Sud et la réunification nationale (30 avril 1975).

Au cours de l'histoire, le Journal Nhân Dân a accompagné l'Union générale des Vietnamiens de France pendant de nombreuses années, toutes ces deux entités étant fondées par le Président Hô Chi Minh bien aimé.

En 1919, le leader révolutionnaire vietnamien, avec quelques patriotes en France, a créé le « Groupe des patriotes annamites » luttant pour retrouver l'indépendance et la paix du pays. Puis, le 11 mars 1951, le Journal Nhân Dân a publié le premier numéro, héritant de la tradition léguée par le Journal Thanh Niên (la Jeunesse) fondé le 21 juin 1925 et les Journaux Tranh Đấu (la Lutte), Dân Chúng (le Peuple), Cờ Giải Phóng (le Drapeau de libération) et Sự Thật (la Vérité).

Au cours des 70 dernières années, je trouve que Nhân Dân a bien fait le travail de sensibilisation, à la fois pendant la guerre de résistance pour le salut national et dans la période actuelle de renouveau et de défense de la patrie. C'est la voix du Parti communiste du Vietnam et de l'État vietnamien, ainsi que la source d'informations fiables pour les citoyens à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Ces dernières années, le Journal a franchi des étapes de maturité pour affirmer sa position et son rôle de fleuron de la presse vietnamienne.

Les compatriotes vivant en France connaissent le Journal Nhân Dân depuis que le pays était en guerre de résistance, et ce journal a pris une importance particulière lors des négociations de l'Accord de Paris (1968-1972). Après la réunification du pays, le journal a envoyé des correspondants pour couvrir de nombreux événements dans cette nation européenne, y compris la Fête de l'Humanité du Parti communiste français.

Le drapeau du Vietnam sur le stand de Nhân Dân à la Fête de l'Humanité. Photo : NDEL.

Depuis la création du Bureau de représentation du Journal Nhân Dân dans ce pays en 1998, tous les événements et activités de l'Union générale des Vietnamiens de France ont été couverts par le journal Nhân Dân, comme le Têt (Nouvel An lunaire) et la commémoration de l'anniversaire du Président Hô Chi Minh pour répandre les efforts de la communauté vietnamienne en France pour préserver l'identité culturelle et l'amour infini envers l'Oncle Hô.

Les histoires racontées par Nhân Dân sur la communauté vietnamienne à l'étranger et en France en particulier sont une grande source d'encouragement pour les compatriotes à promouvoir l'esprit de solidarité et les efforts pour contribuer à la cause de la construction et de la défense nationales.

L'une des activités annuelles importantes du Journal est de se coordonner avec l’Union générale des Vietnamiens de France pour ouvrir un pavillon à la Fête de l'Humanité du Parti communiste français, afin de présenter des images du Président Hô Chi Minh et de la cause du développement et de la défense du pays, ainsi que le renforcement de la solidarité et de l'amitié avec les amis français et internationaux en général. C'est aussi l'occasion pour des générations de Vietnamiens de la nation européenne de participer à une fête traditionnelle des communistes français.

Aussi depuis la création du Bureau de représentation du Journal Nhân Dân sur le territoire gaulois, l’Union générale des Vietnamiens y a eu plus d'occasions de collaborer à des tâches de communication et de sensibilisation. Dans ce pays, Nhân Dân entretient des relations très étroites avec le Parti communiste français, les citoyens locaux qui soutiennent le Vietnam, diverses associations franco-vietnamiennes et la communauté des compatriotes vietnamiens.

Le bureau du Journal Nhân Dân en France a toujours été une destination pour les amis français et les résidents vietnamiens, et nous avons d'innombrables souvenirs et anecdotes avec des correspondants. En 2011, une exposition a été organisée à Marseille pour commémorer le centenaire du départ du Président Hô Chi Minh (5 juin 1911) sur la voie du salut national. Après cela, tous les documents et photos ont été exposés sur le stand de Nhân Dân à la Fête de l'Humanité.

Un correspondant de Nhân Dân et moi avons ramené 100 affiches de Marseille à Paris en train et les ont installées pour l'ouverture de l’exposition du lendemain. Cette nuit-là, il pleuvait beaucoup et le vent était très fort, nous étions très inquiets pour les affiches. Heureusement, tout s’est passé sans problèmes. La cérémonie d'ouverture du pavillon a été spectaculaire et réussie.

Des photos sur les activités du Président Hô Chi Minh exposées lors de la Fête de l'Humanité. Photo : NDEL.

Le lendemain du jour de l’ouverture, certaines bannières sont tombées au sol à cause de la pluie et du vent fort. Le correspondant s'est exclamé : « Quelle chance! Si quelque chose comme ça s'était passé le jour de l'ouverture, nous n'aurions pas su quoi faire. » J'ai répondu avec un sourire : « C'est grâce à la bénédiction de l'Oncle Hô, ne t'inquiète pas, c'est un miracle. »

Nous n'oublions vraiment jamais ces histoires. Nous nous disons souvent que lorsque nous travaillons avec le journal et les correspondants, tout se passe bien car nous allons tous dans le même sens.

L’Union générale des Vietnamiens de France, en général, et des expatriés là-bas en particulier, ont beaucoup apprécié les activités des correspondants de Nhân Dân. Chaque fois qu'un événement est organisé en faveur du Vietnam, comme un banquet de collecte de fonds, les conjointes des correspondants viennent en aide.

Cependant, à chaque anniversaire de la naissance du Président Hô Chi Minh, les femmes des correspondants nous aident dans les préparatifs et l'organisation pour rendre l'événement solennel et sérieux. Et, bien sûr, la présence des correspondants est essentielle, qui sont chargés de mettre à jour rapidement les informations sur la cérémonie spéciale. Une telle combinaison est précieuse et émotionnelle.

Lors de la préparation du centenaire de la fondation de l’Union générale des Vietnamiens de France (anciennement connue sous le nom de Groupe des Patriotes Annamites) en 2019, le journal Nhân Dân a soutenu l’Union générale avec des ressources humaines et financières pour publier un livre sur cette Organisation et le documentaire « Un siècle - Une voie (1919-2019) ». Le journal a également publié plusieurs articles sur cet événement historique, reflétant le glorieux parcours de l’Union générale et de la communauté vietnamienne en France

À travers de telles occasions, nous constatons que le journal Nhân Dân et ses correspondants font non seulement bien leurs tâches de reportage, mais contribuent également à renforcer la solidarité et la bienveillance entre la communauté vietnamienne, les amis français et les journalistes dans le pays. Un grand merci au journal du Parti et aux correspondants!

Les journalistes de Nhân Dân en France ont accompagné les expatriés vietnamiens afin de diffuser des informations précises et objectives sur les événements de la communauté des ressortissants vietnamiens. L’Union générale et les compatriotes se rendent compte que les correspondants se sont bien acquittés des tâches qui leur ont été confiées et qu'ils ont contribué au succès global du travail d'information de Nhân Dân. En matière d'affaires étrangères, les journalistes prêtent attention et soutiennent les activités en faveur du Vietnam de leurs compatriotes et des amis français.

Les programmes de charité ou de soutien aux personnes touchées par les inondations et les tempêtes, organisés par l’Union générale, reçoivent également beaucoup d'aides de la part du Journal. La réputation du journal, ainsi que la couverture des correspondants, ont contribué aux bons résultats des projets de la communauté vietnamienne en France ces dernières années, attirant ainsi un plus grand soutien des philanthropes en faveur du Vietnam. Autrement dit, Nhân Dân est considéré comme un pont qui relie les Vietnamiens à l'étranger pour la construction du pays. De nombreux compatriotes et amis français mentionnent souvent ces trois mots: « Journal Nhân Dân ».

Concernant le travail de communication, les opinions et sentiments des compatriotes ont été publiés dans le journal, ainsi que nos articles sur la lutte contre la corruption ou la fierté à l'occasion du XIIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam.

Le journal a également publié des articles et des interviews avec des compatriotes sur les domaines de la société, de la coopération, de la construction du pays et de la politique. Ces faits montrent que Nhân Dân est un canal fiable par lequel les ressortissants transmettent aux dirigeants et au peuple leurs pensées, leurs souhaits et leurs espoirs sur des questions importantes et l'avancement du pays.

Le 70e anniversaire de la première édition du journal est l'occasion pour nous d'exprimer notre fierté à l'égard de la tradition et des réalisations de Nhân Dân tout au long de l'histoire du pays. Beaucoup de compatriotes en France et moi nous réjouissons du développement constant du Journal du Parti communiste du Vietnam.

Meilleurs vœux au Journal Nhân Dân et au 70e anniversaire de son premier numéro. J'espère que le journal réussira à l'avenir, contribuant davantage à la construction d'un Vietnam fort et prospère.

Paris, mars 2021
Nguyên Thanh Tong, ancien vice-président de l’Union générale des Vietnamiens de France.

NDEL