EVFTA : opportunités pour les produits agricoles du Vietnam

Jeudi, 25 juillet 2019 à 14:21:03
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration: NDEL

Nhân Dân en ligne – L'Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE (EVFTA) récemment signé créera de nouvelles opportunités pour l’exportation de marchandises vietnamiennes vers le marché européen pour les produits agricoles, forestiers et aquatiques.

L’accord est jugé comme une bonne occasion pour le secteur agricole vietnamien d’améliorer son accès au marché européen, un marché exigeant, avec des tarifs douaniers préférentiels par rapport à ses concurrents. Pourtant, de nombreux défis sont à relever, ce qui demande aux producteurs vietnamiens de faire tous les efforts possibles afin d’améliorer sans cesse la qualité de leurs produits.

Opportunités pour diverses marchandises

Après la signature de l’EVFTA, le Vietnam souhaite créer une percée dans le secteur aquatique avec les nouveaux tarifs douaniers préférentiels.

Selon l’Association vietnamienne de la transformation et de l’exportation des produits aquatiques, l’entrée en vigueur de l’EVFTA permettra de supprimer 840 lignes tarifaires de base dont le taux d’imposition actuel est de 0 à 22%, soit 50% du total des lignes imposées aux produits aquatiques. Le reste, dont le taux d’imposition actuel est de 5,5 à 26%, sera réduit progressivement selon des feuilles de route de trois à sept ans.

En particulier, l’UE accordera au Vietnam un contingent tarifaire annuel pour 11 500 tonnes de thon en conserve et 500 tonnes de surimi.

Duong Quôc Nghia, vice-président de l’Association des pangasius du Vietnam (Vinapa), a indiqué que la signature de l’EVFTA offrirait de belles perspectives au secteur aquatique du pays, notamment pour les pangasius et les crevettes. Les droits de douane appliqués par l’UE sur les crevettes vietnamiennes diminueront fortement dès la première année après l’entrée en vigueur de l’EVFTA et seront ramenés progressivement à 0% dans les années suivantes. En particulier, les droits sur les crevettes tigrées seront réduits de 20% à 0% dès l’entrée en vigueur de l’EVFTA. Les droits sur les autres variétés de crevette seront ramenés progressivement à 0% dans les trois à cinq ans, sauf les droits sur les crevettes transformées qui passeront à 0% au bout de 7 sept ans.

Duong Quôc Nghia a également souligné que la signature de l’EVFTA contribuerait à améliorer l’image du pangasius vietnamien auprès des consommateurs européens car cet accord les rassurera sur la qualité et la sécurité alimentaire du produit.

Outre les produits aquatiques, l’UE lèvera les droits de douane sur le riz dans les trois à sept ans. 520 parmi 556 lignes tarifaires de base imposées aux légumes seront supprimés, notamment 85,6% des lignes tarifaires de base imposées aux légumes transformées, 93% de celles apposées au café et au poivre et les lignes apposées à la noix de cajou seront ramenées à 0% dès l’entrée en vigueur de l’EVFTA.

L’UE prendra aussi des mesures en vue de protéger 39 indications géographiques du Vietnam pour divers produits tels que les litchis de Thanh Ha et de Luc Ngan, le thé de Tân Cuong, et le raisin de Ninh Thuân. Cela permettra sans doute aux produits agricoles vietnamiens d’affirmer leur marque sur le marché mondial.

De nombreux défis à surmonter

Les avantages et les défis sont présents car l’UE est un marché très exigeant. Il s’agit de nouveaux obstacles techniques au commerce tels que l’application des mesures de sécurité sanitaire, la mise en quarantaine, l’origine, et les exigences particulières pour chaque marchandise. Les producteurs vietnamiens devront donc améliorer la qualité de leurs produits pour conquérir le marché européen.

Le Vietnam devra aussi faire face au fait que l’UE appliquera des mesures de défense commerciale pour protéger la production intérieure face aux importations.

La signature de l’EVFTA est une bonne opportunité pour les exportateurs vietnamiens de produits agricoles d’augmenter leurs ventes, d’explorer de nouveaux marchés et d’améliorer la compétitivité de leurs produits, mais elle provoque aussi des défis à relever.

NDEL