Le Danemark aide le Vietnam à améliorer la sécurité sanitaire alimentaire dans la chaîne de valeur de la viande de porc

Mercredi, 04 décembre 2019 à 08:30:22
 Font Size:     |        Print
 

La cérémonie de signature. Photo : https://giaoducthoidai.vn/

Nhân Dân en ligne – Le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural et le ministère danois de l’Environnement et des Aliments ont signé le 3 décembre à Hanoi un accord portant sur la mise en œuvre de la deuxième phase du projet de partenariat stratégique en matière de sécurité sanitaire alimentaire dans la chaîne de valeur de la viande de porc.

Les deux parties ont également signé un mémorandum visant à établir un partenariat dans la réduction de l’utilisation des antibiotiques et de la résistance aux antibiotiques dans l’élevage des produits aquacoles.

Selon le vice-ministre vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, Phung Duc Tiên, les relations de coopération entre les deux pays ont connu de bonnes réalisations. Ces 30 dernières années, le Danemark est devenu l’un des plus grands bailleurs de fonds d’aide publique au développement du secteur de l’agriculture du Vietnam.

Le Vietnam tient toujours en haute estime la coopération et le soutien des organisations administratives, des associations et des entreprises danoises dans le transfert de technologies, la commercialisation de produits d’élevage et l’approvisionnement en eau en milieu rural, a-t-il dit.

Sur la base de cet accord, les deux parties mettront en place la deuxième phase du projet de partenariat stratégique en matière de sécurité sanitaire alimentaire dans la chaîne de valeur de la viande de porc durant la période 2020-2022. Étant l’un des plus grands producteurs et exportateurs de la viande porcine au monde, le Danemark peut aider le Vietnam en ce qui concerne les technologies et les équipements au service de l’élevage industriel.

Pour sa part, le mémorandum que les deux parties ont signé leur permettra de renforcer les activités de recherches, à établir des projets de coopération et à proposer des politiques convenables.

Selon l’ambassadeur danois au Vietnam, Kim Højlund Christensen, la première phase dudit projet s’est concentrée sur l’amélioration du cadre juridique régissant les aliments pour les animaux et les médicaments vétérinaires, ce qui permet de garantir la sécurité en élevage et de contrôler la résistance aux antibiotiques. Cette coopération a été menée à bien avec succès, a-t-il constaté.

La deuxième phase du projet s’occupera des bonnes pratiques dans l’élevage et du renforcement de la gestion des aliments et des médicaments pour les animaux en se basant sur le contrôle des risques. Ce sont les domaines dans lesquels le Danemark possède beaucoup d’expériences et de savoir-faire utiles dont le Vietnam peut profiter afin d’améliorer la sécurité sanitaire alimentaire.

Cette phase accordera une priorité importante à la réduction de l’utilisation des antibiotiques et de la résistance aux antibiotiques dans l’aquaculture.

Le vice-ministre Phung Duc Tien s’est déclaré convaincu que la coopération entre les organismes vietnamiens concernés et le Centre international pour les solutions de résistance aux antimicrobiens du Danemark (ICARS) apporterait aux secteurs de l’élevage et de l’aquaculture du Vietnam des bénéfices à long terme.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: