De nombreux signaux positifs pour l'exportation de volailles et de produits agricoles

Jeudi, 12 mars 2020 à 17:04:22
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : Saigondautu.vn.

Nhân Dân en ligne - La maladie respiratoire aiguë causée par un nouveau coronavirus (COVID-19) a considérablement affecté les exportations des produits agro-forestiers et aquatiques du Vietnam au cours des deux premiers mois de cette année. Cependant, il existe des signaux positifs.

Cette information a récemment été publiée par le Département de la Transformation et du Développement des marchés pour les produits agricoles, relevant du Ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural (MADR).

Le total des exportations de produits agro-forestiers et aquacoles du Vietnam, a été estimé à 5,34 milliards de dollars au cours des deux premiers mois de 2020, en baisse de 2,8% en glissement annuel, dont, la valeur des exportations des produits agricoles principaux estimée à 2,5 milliards de dollars, en baisse de 4,3% ; celle du bétail à 74 millions de dollars, en baisse de 9,6% ; et celle des produits aquacoles à 932 millions de dollars, en baisse de 15,9%.

Cependant, il existe toujours des signaux positifs. Selon le MARD, le Service fédéral russe pour la surveillance vétérinaire et phytosanitaire (SFRSVP) a autorisé l'importation des poulets transformés du Vietnam dans le pays. Cela signifie que les produits de poulet transformés du Vietnam pourraient également pénétrer dans d’autres marchés de l’Union économique eurasienne.

Auparavant, le Département vietnamien de la santé animale a négocié de manière proactive avec le SFRSVP sur les exigences d'hygiène vétérinaire pour le poulet transformé. Pour pouvoir exporter ce produit vers ces marchés exigeants, le Vietnam doit respecter les normes d'élevage, d'abattage et de transformation du poulet en chaîne, en garantissant la biosécurité, l'absence de maladies, la sécurité alimentaire et la traçabilité.

Le fait que le marché d'exportation du poulet transformé du Vietnam soit étendu à davantage de pays contribue non seulement à augmenter la valeur ajoutée de l'industrie avicole du Vietnam, mais ouvre également une nouvelle perspective pour les agriculteurs, réduisant la dépendance à l'égard du marché intérieur et améliorant ainsi la position de l’industrie de l'élevage du pays.

Selon le Service de commerce du Vietnam en Australie, il est nécessaire de diversifier les produits agricoles frais exportés du Vietnam vers l'Australie, en particulier les produits qui peuvent être exportés immédiatement sans négociation d'ouverture du marché. À l’issus d’une récente réunion avec des importateurs australiens, le représentant du Service de commerce du Vietnam en Australie a supposé que les asperges fraîches étaient un produit agricole approprié à haute valeur.

Actuellement, les asperges du Vietnam ne sont pas disponibles sur le marché australien, tandis que l'Australie importe beaucoup d'asperges, principalement du Mexique et du Pérou. En 2019, les exportations d'asperges en Australie ont atteint près de 18 millions de dollars. Pendant ce temps, le Vietnam a une offre abondante d'asperges car la plante est cultivée dans de nombreux endroits à travers le pays, tels que Quang Nam, Quang Ngai, Binh Thuân (au Centre) et Hanoi (au Nord).

Ledit service a travaillé avec des importateurs australiens pour préparer l'importation d'asperges du Vietnam en mars de cette année et ils prévoient d'importer régulièrement de ce produit. Les exportateurs, les coopératives et les agriculteurs qui satisfont aux exigences en matière de biosécurité peuvent y participer. Le service espère que ces opportunités aideront les agriculteurs à moins concentrer la production sur quelques produits seulement, ce qui pourrait entraîner de nombreux risques lorsque le marché fluctue.

Si les asperges du Vietnam peuvent bâtir leur marque en Australie, créant ainsi leur réputation, elles ouvriront une grande opportunité pour un produit agricole prometteur sur le marché mondial. Les asperges exportées vers l'Australie ne nécessitent pas de licence d'importation. Cependant, la conformité des envois aux exigences de biosécurité en vertu des réglementations australiennes sera vérifiée. Plus important encore, les asperges ne doivent pas être infectées par les thrips (Thripidae).

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: