L'exportation de riz est autorisée mais il faut assurer la sécurité alimentaire nationale

Jeudi, 23 avril 2020 à 14:19:07
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : congthuong.vn.

Nhân Dân en ligne - Lors de la réunion tenue le 20 avril à Hanoi sur l'exportation de riz au dans le contexte de l'épidémie de Covid-19, avec la sécheresse et l'intrusion d'eau salée, le Vice-Premier ministre vietnamien Trinh Dinh Dung a déclaré que le riz gluant peut être exporté normalement.

Le Vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a ordonné de faire avancer le quota d'exportation de 100 000 tonnes de riz par rapport à celui fixé pour mai afin de soulager les difficultés des entreprises qui ont du riz bloqué dans les ports mais ne sont pas en mesure de soumettre les déclarations en douane. Il a chargé le ministère de l'Industrie et du Commerce de se coordonner avec le ministère de l'Agriculture et du Développement rural pour examiner et évaluer l'offre et la demande intérieure de riz pour gérer les exportations.

Dans le contexte actuel, l'exportation de riz doit être soigneusement envisagée, la sécurité alimentaire nationale étant prise en compte en premier lieu, afin de réduire les perturbations dans la chaîne de production du riz et de protéger les droits légaux et légitimes des agriculteurs et des organisations concernées, a déclaré le responsable du gouvernement.

Trinh Dinh Dung a souligné les goulots d'étranglement dans la gestion des exportations de riz qui doivent être résolus, affirmant que le ministère de l'Industrie et du Commerce, le ministère des Finances et les agences concernées doivent assumer la responsabilité principale de ces problèmes. Il a donc demandé aux deux ministères de surveiller les entreprises qui ont du riz bloqué dans les ports mais qui ne sont pas en mesure de soumettre les déclarations en douane.

Plus tôt, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé la reprise des exportations de riz, sur la base des avis émis lors de la réunion du gouvernement du 31 mars. Dans son rapport au Premier ministre du 6 avril, le ministère de l'Industrie et du Commerce a proposé de poursuivre l'exportation de riz mais le volume doit être strictement contrôlé sur une base mensuelle, à commencer par avril et mai.

Le ministère a suggéré qu'environ 800 000 tonnes de riz devraient être autorisées à être expédiées à l'étranger en avril et mai, en baisse de 40 pour cent par rapport à la même période l'an dernier. Elle a proposé 400 000 tonnes de riz à exporter ce mois-ci.

Au cours de la dernière semaine d'avril, sur la base des développements de la pandémie et des rapports des ministères et des secteurs, le Premier ministre décidera des expéditions pour mai.

Selon le vice-ministre vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural, Lê Quôc Doanh, le Vietnam prévoit d'expédier à l'étranger 6,5 à 6,7 millions de tonnes de riz cette année. Cependant, fin mars, seulement 1,5 millions de tonnes avaient été exportées en raison du confinement.

Le 20 avril également, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé à l'inspection du gouvernement de mener des inspections sur le respect des réglementations sur la gestion des exportations de riz au cours des dernières années. Pendant les inspections, l'exportation de riz se poursuivra normalement.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: