Une nouvelle opportunité de coopération entre le Vietnam et l’Inde

Lundi, 12 octobre 2020 à 13:07:41
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration: VNA

Nhân Dân en ligne – Le Vietnam et l’Inde possèdent un grand potentiel afin de développer leur coopération dans l’exportation de fruits.

C’est ce qu’a annoncé Shubhra, conseillère du chef du département du commerce du ministère indien de l’Agriculture, lors d’un colloque virtuel intitulé « Fruits et aliments : Opportunités de coopération commerciale entre le Vietnam et l’Inde », le 7 octobre par l’Ambassade du Vietnam en Inde. Ce colloque était organisé en coordination avec la Chambre du Commerce et de l’Industrie des importateurs indiens, afin de promouvoir le commerce bilatéral et de trouver des solutions, en vue d’aider les entreprises des deux pays à surmonter les difficultés et les défis causés par la pandémie de COVID-19.

L’évènement a vu la présence d’une centaine d’importateurs, exportateurs et organisations commerciales des deux pays.

Shubhra a rappelé que l’Inde était devenue l’un des principaux partenaires commerciaux en termes de fruits et de produits agricoles dans le monde.

Après avoir étudié le marché, elle a constaté que son pays serait capable de fournir au Vietnam de nombreux fruits et produits agricoles que le Vietnam importait actuellement d’autres pays tels que la grenade, le raisin, le blé et le coton, tout en affirmant qu’il s’agissait de produits phares de son pays.

Elle a également apprécié les fruits et produits agricoles du Vietnam, tels que le fruit du dragon, le café, le cacao et la noix de cajou. Le Vietnam et l’Inde possèdent un fort potentiel de développement de l’agriculture, ce qui leur permettra de promouvoir efficacement leur coopération en la matière, a-t-elle souligné.

L’Inde a environ 255 projets actuellement au Vietnam. Ce nombre a démontré le potentiel des investisseurs indiens dans ce pays d’Asie du Sud-Est.

Le Vietnam a pour objectif de devenir, en 2030, un centre de transformation de produits agricoles et cet objectif pourra aider les deux pays à renforcer plus efficacement leurs liens commerciaux, a-t-elle déclaré.

Elle a affirmé que les États-Unis et la Chine constituaient actuellement les deux plus grands partenaires commerciaux du Vietnam, et que l’Inde voulait aussi en devenir un.

À cette occasion, l’ambassadeur vietnamien en Inde, Pham Sanh Chau, a présenté certains produits agricoles typiques du Vietnam tels que le café, le cacao, la noix de cajou et le jus de coco.

Il a également demandé à la partie indienne de créer des conditions favorables aux produits vietnamiens importés sur son territoire en éliminant certaines barrières tarifaires et non tarifaires et en simplifiant les formalités administratives pour que chaque pays ait l’occasion d’accéder au marché de l’autre.

Il a appelé l’Inde à ouvrir ses portes à d’autres fruits vietnamiens tels que le longane, le pamplemousse, le durian et le ramboutan.

Ce colloque a été une occasion pour les entreprises et organisations commerciales des deux pays de renforcer leur lien dans ce secteur.

Les entreprises vietnamiennes peuvent contacter directement ou par l’intermédiaire de la Chambre du Commerce et de l’Industrie, des importateurs indiens pour rechercher des opportunités de coopération.

L’Ambassade vietnamienne allouera toutes ses ressources afin de faciliter le commerce bilatéral et de régler les éventuelles difficultés des entreprises vietnamiennes et indiennes.

NDEL