L’EVFTA offre de nombreuses opportunités à saisir pour les entreprises françaises et vietnamiennes

Mercredi, 15 juillet 2020 à 07:48:58
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce Trân Tuân Anh. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne – Une téléconférence intitulée « L’accord de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Vietnam (EVFTA) : quelles opportunités pour les entreprises françaises ? » a été organisée par le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce, en collaboration avec le ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères, réunissant environ 400 entreprises françaises et 100 entreprises vietnamiennes.

Le but était d’aider les entreprises et les organisations de promotion du commerce des deux pays à prendre connaissance des informations les plus récentes avant l’entrée en vigueur de l’EVFYTA le 1er août 2020.

L’événement a enregistré la présence du ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce Trân Tuân Anh, de l’ambassadeur français au Vietnam Nicolas Warnery, du représentant du ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères François Delattre et du directeur général de Business France Christophe Lecourtier.

Dans le contexte de l’évolution complexe de la pandémie de COVID-19 à l’échelle mondiale, l’organisation de la conférence en ligne a été estimée efficace par les entreprises participantes.

Selon le ministre Trân Tuân Anh, les relations de commerce et d’investissement entre le Vietnam et la France rencontrent des conditions favorables sur la base des 50 ans de l’établissement des relations diplomatiques et des 7 ans de l’établissement du partenariat stratégique.

Durant une décennie, les échanges commerciaux bilatéraux ont triplé en passant de 1,6 milliards de dollars en 2009 à 5,3 milliards de dollars en 2019. La France est le troisième plus grand partenaire commercial du Vietnam en Europe, derrière l’Allemagne et le Pays-Bas.

Concernant les investissements directs, jusqu’en mai 2020, la France compte 588 projets au Vietnam dont la valeur totale s’élève à 3,56 milliards de dollars, ce qui fait de la France le deuxième investisseur européen au Vietnam, derrière le Pays-Bas.

Durant les cinq premiers mois de l’année, sous l’impact de la pandémie de COVID-19, les échanges commerciaux bilatéraux se limitaient à seulement 1,77 milliards de dollars, soit une baisse de 18,66% en glissement annuel, dont 1,20 milliards de dollars d’exportations vietnamiennes et 572,37 milliards de dollars d’exportations françaises.

Avec l’entrée en vigueur de l’EVFTA, une nouvelle page se tourne pour les relations de commerce et d’investissement entre les deux pays, a affirmé Trân Tuân Anh.

Il a exprimé le souhait du Vietnam de continuer à coopérer avec les partenaires français dans les domaines tels que les énergies, les technologies avancées, l’agriculture et les industries manufacturières. Le Vietnam s’engage à accorder aux entreprises françaises les meilleures conditions en matière d’infrastructures et d’environnement d’investissement et d’affaires, a-t-il ajouté.

Les entreprises françaises et européennes ont tendance à coopérer avec des entreprises de pays partenaires afin d’établir de nouvelles chaînes de production et d’approvisionnement et de mieux profiter de l’EVFTA et de l’Accord de protection des investissements Union-européenne – Vietnam (EVIPA).

Cela veut dire que les entreprises vietnamiennes auront davantage d’opportunités de collaborer avec les partenaires européens et de s’intégrer dans les chaînes de valeur mondiales. Il est important qu’elles changent leur esprit entrepreneurial et leurs méthodes de production et de gestion afin de satisfaire aux normes de qualité du marché européen.

À cette occasion, le ministre Trân Tuân Anh a adressé ses félicitations au nouveau gouvernement de France tout en espérant que les activités de coopération entre les deux pays s’approfondiraient sous la direction du Premier ministre français Jean Castex.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: