Colloque sur les 20 ans de relations commerciales entre le Vietnam et les États-Unis

Vendredi, 17 juillet 2020 à 14:18:25
 Font Size:     |        Print
 

Le président américain Bill Clinton reçoit le 13 juillet Nguyên Dinh Luong, chef de la délégation de négociation de l’Accord commercial Vietnam – États-Unis. Photo : kinhtedothi.vn

Nhân Dân en ligne - Le Journal Kinh te & Do thi (Économie & Urbanisme), en coordination avec l’Université d’Hydraulique, a organisé le 8 juillet à Hanoi un colloque intitulé « Passer en revue les 20 ans relations commerciales entre le Vietnam et les États-Unis » en présence de Nguyên Dinh Luong, ancien chef de la délégation de négociation de l’Accord commercial Vietnam – États-Unis.

Après 5 ans de négociations, l’Accord commercial Vietnam – États-Unis a été signé le 13 juillet 2000, ce qui a contribué, en grande partie, au processus de normalisation des relations entre les deux pays.

Pour la première dans son histoire millénaire, le Vietnam a établi des relations normales et égales avec tous les pays du monde, tant sur la scène politique que commerciale.

Depuis l’entrée en vigueur de l’Accord commercial Vietnam - États-Unis, les échanges commerciaux bilatéraux n’ont cessé d’augmenter.

Le commerce bilatéral est passé de 220 millions d’USD en 1994 (date à laquelle les États-Unis ont officiellement levé l’embargo économique contre le Vietnam) à 1,4 milliard en 2001, avant l’entrée en vigueur du BTA. Il a atteint 58,8 milliards d’USD en 2018 et 35,4 milliards lors des 6 premiers mois de cette année.

Le déplacement des chaines d’approvisionnement mondiales a permis au Vietnam de grimper de la 12e place en 2018 à la 9e, au début de 2019. Le Vietnam est devenu le 27e marché et le 16e partenaire commercial des États-Unis.

À l’heure actuelle, les entreprises vietnamiennes ont l’occasion d’exploiter les « trous » du commerce chinois sur le marché américain en raison de l’impact de la guerre commerciale. Elles peuvent ainsi augmenter les exportations de produits alimentaires transformés tels que la viande, les crustacés et les fruits et légumes. Quant aux produits textiles, ils offrent également des opportunités sur ce marché. Le secteur a pour objectif d’atteindre de 39,5 à 40 milliards d’USD d’exportations, dont 40 % sur le marché américain.

Le Vietnam constitue un marché très potentiel pour les entreprises américaines de divers secteurs tels que la culture, la santé, l’éducation, les télécommunications, l’aviation, la finance, la banque, le commerce de détail et l’agriculture ainsi que dans les nouveaux domaines comme l’économie numérique et les énergies renouvelables.

Dans l’industrie du bois, les États-Unis représentent actuellement plus de 40 % des parts de marché à l’exportation. Les produits en bois du Vietnam étant très populaires sur le marché américain.

Lors du colloque, Nguyên Dinh Luong, ancien chef de la délégation de négociation de l’Accord commercial Vietnam – États-Unis, a répondu aux questions d’environ 250 journalistes, professeurs et étudiants sur les négociations de l’Accord commercial Vietnam - États-Unis et ses avantages.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: