Remise de l’Ordre de l’amitié à un allemand qui s’est consacré au café vietnamien

Lundi, 08 mars 2021 à 14:56:18
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur vietnamien en Allemagne, Nguyên Minh Vu présente l’Ordre de l’amitié à Siegfried Kaulfuß. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne – L’Ambassade du Vietnam à Berlin a récemment organisé une cérémonie de remise de l’Ordre de l’amitié à Siegfried Kaulfuß, un Allemand profondément dévoué au développement du café vietnamien.

Cet événement a eu lieu en présence de l’ambassadeur vietnamien en Allemagne, Nguyên Minh Vu, et le ministre conseiller de l’ambassade, Dang Chung Thuy, président de l’Association Allemagne - Vietnam Siegfried Sommer.

Le diplomate vietnamien a fait grand cas du dévouement de Kaulfuß au secteur de café vietnamien et est l’un des fondateurs de l’industrie du café en pleine croissance du Vietnam.

Il a souligné que la distinction décernée à Kaulfuß exprime le respect et l’appréciation du Parti et de l’État vietnamien pour sa contribution active au renforcement de la solidarité, de l’amitié et de la coopération entre les peuples allemands et vietnamiens en général, ainsi que pour le développement du secteur de café au Vietnam en particulier.

Pour sa part, Kaulfuß a exprimé son honneur de recevoir cette décoration et a partagé son histoire avec le café vietnamien, qui a commencé il y a 40 ans. À cette époque, il était vice-président d’une usine de café et d’alimentation en Allemagne (VEB). Il a été envoyé au Vietnam pour diriger un groupe d’experts pour promouvoir le projet de plantation de caféiers au Vietnam. Dak Lak a été choisie pour mettre en œuvre ce projet. C’est une région qui a été ravagée par la guerre et où il reste encore beaucoup de munitions non explosées.

Jusqu’en 1991, pour trouver des débouchés pour le café brut vietnamien, il s’est rendu dans de nombreuses villes et a pris contact avec de nombreux importateurs pour exporter le café dont il avait développé la culture.

Depuis lors, il s’est rendu au Vietnam plus de 50 fois. « Bien que j’ai 88 ou 89 ans, cela m’est plus difficile, mais si je peux faire quelque chose pour promouvoir le café vietnamien, je suis prêt à aller n’importe où, même à revenir au Vietnam s’il le faut », a-t-il confié.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: