Le groupe sud-coréen SK s'engage à élargir ses activités au Vietnam

Jeudi, 06 juin 2019 à 14:35:41
 Font Size:     |        Print
 

Rencontre entre le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (au centre) et une délégation du groupe sud-coréen SK, le 5 juin à Hanoi. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Parti, l’État et le Gouvernement vietnamiens s’engagent à créer les meilleures conditions possibles aux entreprises technologiques étrangères en activité au Vietnam, y compris le groupe sud-coréen SK.

C’est en ces termes que s’est exprimé le Premier ministre (PM) du Vietnam Nguyên Xuân Phuc, en recevant le 5 juin à Hanoi une délégation du groupe sud-coréen SK conduite par son président Chey Tae-won.

Le chef du Gouvernement vietnamien a également affirmé la détermination de son pays à attirer les investissements étrangers dans le développement des hautes technologies pour tirer le meilleur profit de la 4e Révolution industrielle.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a félicité le groupe SK pour l’efficacité de ses investissements au Vietnam, notamment dans les projets d’édification de villes intelligentes et de fabrication de scooters électriques. Il a remercié le groupe sud-coréen d’avoir accordé une aide non remboursable de 30 millions de dollars pour la création du Centre d’innovation et de création du Vietnam.

Le PM vietnamien a aussi salué la volonté du groupe SK de coopérer avec le groupe vietnamien Vingroup dans le développement de l’industrie et des technologies de l’environnement. Il a suggéré aux deux groupes de définir des programmes de coopération concrets dans de nouveaux domaines.

Pour sa part, le président de SK Chey Tae-won a exprimé ses bonnes impressions devant le développement dynamique de l’économie vietnamienne grâce à la direction énergique et efficace du gouvernement vietnamien.

Il a réaffirmé l’engagement de son groupe d’élargir ses investissements au Vietnam, comme en témoigne la promotion d’une coopération étroite avec Vingroup afin d’améliorer la vie des Vietnamiens. Le groupe SK est prêt à accompagner le Vietnam dans son processus de développement, a noté Chey Tae-won.

Le responsable sud-coréen a aussi souligné le souhait de son groupe d’aider le Vietnam à développer des technologies de protection de l’environnement, notamment à l’ère de la 4e Révolution industrielle.

NDEL