Deux scénarios de croissance pour l’économie vietnamienne durant la période 2021-2025

Vendredi, 06 décembre 2019 à 07:59:05
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA

Nhân Dân en ligne – Le centre national des informations et des prévisions socio-économiques (NCIF) a récemment publié deux scenarios de la croissance économique du Vietnam pour la période 2012-2025.

La croissance moyenne du PIB pourrait atteindre de 7% à 7,5% par an

Les deux scénarios ont été lancés lors du colloque « Les perspectives de l’économie vietnamienne durant la période 2021-2025 : les opportunités et les défis générés par les accords de libre-échange de nouvelle génération ».

Dans le premier scénario, la croissance du PIB pourrait s’élever en moyenne à 7% par an. Ce scénario se produirait à condition que l’économie mondiale ne subisse pas de grandes fluctuations à l’exception de certaines difficultés causées par les guerres commerciales dans le secteur de production.

Selon ce scénario, le pays maintiendrait sa stabilité macroéconomique. Le modèle de croissance économique commencerait à manifester des changements nets. La qualité et l’efficacité de l’économie s’amélioraient même si elle se basait toujours sur les mêmes facteurs de croissance que la période précédant.

Le scénario estime que le Vietnam s’introduirait dans le groupe des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure vers la fin de la période.

Le vice-directeur du NCIF, Dang Duc Anh, a constaté que ce scénario était plus faisable comme en témoignait la situation économique actuelle.

Dans le deuxième scénario, la croissance de l’économie vietnamienne pourrait atteindre 7,5% par an pendant la période 2021-2025.

Ce scénario se réaliserait si le pays savait profiter des opportunités offertes par l’intégration internationale et qu’il renforçait sa transition à un nouveau modèle de croissance.

Selon le scénario, le Vietnam s’attendrait à une croissance plus rapide des exportations et des engagements d’investissements directs étrangers par rapport au premier scénario parce qu’il bénéficierait de façon optimale des accords de libre-échange et du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis.

La croissance du PIB se relance de manière nette

En évaluant le développement de l’économie vietnamienne durant la période 2016-2020, l’équipe du NCIF a constaté que le pays avait enregistré des résultats remarquables en dépit des difficultés.

La croissance du PIB a connu une nette relance par rapport à la période 2011-2015 et s'est mue avec une grande vitesse, en particulier dans les années de 2017 à 2019. Précisément : 6,81% en 2017, 7,08% en 2018 et 7,1% en 2019. Il s’agit d’un résultat qui mérite d'être encouragé, notamment dans le contexte où l’économie mondiale, le commerce mondial et la croissance économique dans la plupart des régions ont une tendance à la baisse.

Durant la période 2016-2020, la croissance du PIB du Vietnam a atteint à proximité de 6,84% par an, parvenant ainsi à l’objectif de 6,5 à 7% par an défini par le Plan de développement socio-économique pour la période 2016-2020 du gouvernement.

L’économie vietnamienne entre dans une période importante de transition du modèle de croissance, de restructuration et d’amélioration de la compétitivité en se basant sur des percées en matière d’institution, de ressources humaines, d’infrastructures, de sciences et de technologies, a ajouté la directrice du NCIF Trân Thi Hông Minh.

En raison de la croissance considérable qu’il a enregistrée durant la période 2016-2020, le Vietnam avancerait vers la période 2021-2025 avec de bonnes perspectives de développement.

Dans le contexte où l’économie mondiale se déplace vers l’ère numérique et la quatrième révolution industrielle, le gouvernement vietnamien accentue ses efforts pour se reformer en fortifiant l’innovation et la créativité, en favorisant les acteurs non étatiques, en améliorant l’environnement d’affaires, en assurant le bien-être social et en poursuivant le développement durable.

Cependant, des enjeux se présentent alors que le pays s’intègre d’une manière de plus en plus profonde à l’économie mondiale à travers des accords de libre-échange bilatéraux et multilatéraux, parmi lesquels il est à noter des accords de nouvelle génération tels que l'Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP), l’Accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (EVFTA) et bientôt le Partenariat économique régional global (RCEF).

Ces accords affecteraient fortement l’économie nationale, les entreprises et toute la société./.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: