Le Guangdong cherche à promouvoir sa coopération avec le Vietnam

Mercredi, 28 août 2019 à 15:28:08
 Font Size:     |        Print
 

Le Vice-PM vietnamien Trinh Dinh Dung (à droite) et le vice-gouverneur de la province chinoise du Guangdong, Ouyang Weimin, le 27 août à Hanoi. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam souhaite promouvoir sa coopération décentralisée avec la Chine dans différents domaines.

C’est ce qu’on a appris le 27 août à Hanoi lors d’une rencontre entre le vice-Premier ministre (PM) du Vietnam, Trinh Dinh Dung, et le vice-gouverneur de la province chinoise du Guangdong, Ouyang Weimin.

Le Vice-PM Trinh Dinh Dung a affirmé la volonté du Vietnam de stimuler les échanges avec le Guangdong, notamment sur les plans de l’économie, du commerce et de l’investissement.

En 2018, les échanges commerciaux entre le Vietnam et le Guangdong ont atteint 37,16 milliards de dollars, soit une croissance de 34,2% en glissement annuel, représentant 25,1% du total des échanges commerciaux entre le Vietnam et la Chine.

Le Vice-PM Trinh Dinh Dung a proposé aux autorités du Guangdong de créer les meilleures conditions possibles aux entreprises et produits vietnamiens. Il a invité la partie chinoise à importer davantage de riz, de fruits et de lait vietnamiens.

Le Vice-PM vietnamien a profité de cette occasion pour encourager les entreprises du Guangdong à venir nombreuses investir au Vietnam.

Pour sa part, le vice-gouverneur du Guangdong, Ouyang Weimin, a souligné que le Guangdong prenait en haute estime le renforcement de ses relations d’amitié et de coopération avec les localités vietnamiennes.

Le Guangdong et le Vietnam disposent de nombreuses similitudes et de grandes opportunités pour dynamiser leur coopération dans tous les aspects, a estimé Ouyang Weimin.

Il a aussi promis de travailler en étroite collaboration avec la partie vietnamienne pour chercher des mesures destinées à accélérer la coopération bilatérale dans des domaines aussi divers que l’économie, le commerce, l’investissement, la culture, l’éducation, les sciences et les échanges populaires.

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Tô Anh Dung (à droite), et le vice-gouverneur du Guangdong, Ouyang Weimin. Photo : BQT.

* Le même jour, le vice-gouverneur du Guangdong, Ouyang Weimin, est allé saluer le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, Tô Anh Dung. Ce dernier s’est félicité de l’efficacité de la coopération entre le Guangdong et les localités vietnamiennes ces derniers temps dans le commerce, le transport, l’agriculture, la culture, l’éducation et le tourisme.

Grâce sa proximité géographique, le Guangdong est l'un des débouchés à fort potentiel du Vietnam, a estimé Tô Anh Dung, avant de proposer à la partie chinoise de favoriser l’accès des produits agricoles vietnamiens à son marché afin d’assurer l’équilibre du commerce bilatéral.

Partageant le même point de vue que le vice-ministre vietnamien, le vice-gouverneur du Guangdong a plaidé pour une coopération accrue entre sa province et les localités vietnamiennes dans l’économie, le commerce et l’investissement.

Le président du Comité populaire de la ville de Hanoï, Nguyên Duc Chung (à droite), et le vice-gouverneur du Guangdong, Ouyang Weimin. Photo : KTDT.

* Lundi toujours, le vice-gouverneur du Guangdong, Ouyang Weimin, a travaillé avec le président du Comité populaire de la ville de Hanoï, Nguyên Duc Chung.

Les deux responsables ont constaté avec joie que les échanges commerciaux entre Hanoi et le Guangdong représentaient une proportion élevée dans le commerce bilatéral entre le Vietnam et la Chine et n’avaient cessé d’augmenter au fils des années.

Le président du Comité populaire de Hanoï a souhaité étudier les expériences chinoises, notamment celle du Guangdong, dans le développement de l’économie d’envergure, la lutte contre les embouteillages et plusieurs autres secteurs.

Il a invité les entreprises chinoises et du Guangdong en particulier à venir sonder les opportunités d’affaires et d’investissement dans la capitale vietnamienne, à fortiori dans les hautes technologies, la finance, l’éducation et la santé.

NDEL