Développement du ginseng vietnamien à Lâm Dông

Samedi, 31 août 2019 à 19:17:27
 Font Size:     |        Print
 

Une vue générale du colloque. Photo: NDEL

Nhân Dân en ligne – Le Comité populaire de la province de Lâm Dông, sur les Hauts Plateaux du Centre, l’Association sud-coréenne du ginseng et la société par actions vietnamienne Viêt VGC ont conjointement organisé le 16 août dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông, un colloque intitulé « Développement du ginseng vietnamien de haute technologie à Lâm Dông ».

Cet événement a vu la présence de Lê Quôc Doanh, vice-ministre de l’Agriculture et du Développement, de Trân Van Tùng, vice-ministre des Sciences et des Technolognies et des experts vietnamiens et étrangers.

Lors du colloque, les participants ont évalué les résultats de la plantation expérimentale de ginseng vietnamien. Ils ont discuté des techniques de culture de haute technologie et des orientations de développement de la superficie cultivée du ginseng des entreprises et des habitants pour former une zone de production de ginseng de haute technologie à Lâm Dông, conformément au plan de développement des herbes médicinales jusqu’en 2020, vision 2030 et au programme national de développement de produits nationaux jusqu’en 2020 déjà approuvés par le Premier ministre.

La province de Lâm Dông dispose d’une position géographique avantageuse dans la région, des conditions naturelles et climatiques favorables pour la plantation de nombreuses herbes médicinales telles que les orchidées Gâm (Anoectochilus setaceus), le pin rouge, les artichauts, et le ginseng vietnamien.

Après cinq ans de plantation expérimentale de ginseng vietnamien à Lâm Dông, de nombreux experts ont estimé que le ginseng vietnamien était de bonne qualité et que sa teneur en saponine était supérieure aux critères notés dans la pharmacopée vietnamienne.

Le ginseng vietnamien a été découvert pour la première fois en 1973, sur la montagne du même nom, qui est située à cheval sur les provinces de Quang Nam et Kon Tum, sur les Hauts plateaux du Centre.

Cette plante contient 52 saponines (la saponine est le principal composant du ginseng), 17 acides aminés, 20 oligo-éléments et 0,1% d’Attar. Le ginseng vietnamien est l’un des plus précieux ginsengs du monde. Il a été reconnu en tant que produit national par décision 787/QD-TTg du Premier ministre.

Grâce à ses effets anti-inflammatoires, antioxydants et anticancéreux, outre bien d’autres vertus médicales reconnues, cette variété est très recherchée dans la nature, à tel point qu’elle est en voie de disparition et figure dans le Livre Rouge des espèces menacées au niveau national.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: