Le Vietnam veut relier l’ASEAN et l’UEEA

Jeudi, 05 septembre 2019 à 11:25:47
 Font Size:     |        Print
 

Le Vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung prend la parole lors de l'événement. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam est prêt à servir de passerelle pour aider la Russie et l’Union économique eurasiatique (UEEA) à élargir leurs liens avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) en vue de la conclusion d’un accord de commerce et d’investissement entre les deux régions, a déclaré mercredi 4 septembre le Vice-Premier ministre vietnamien Trinh Dinh Dung.

Le dirigeant vietnamien a déclaré lors d’une discussion au sein du 5e Forum économique de l’Est à Vladivostok, en Russie, que durant la présidence vietnamienne de l’ASEAN, la coopération et les liens économiques, commerciaux et d’investissement entre l’ASEAN et la Russie, y compris la région de l’Extrême-Orient devra connaître de nouvelles orientations de développement, contribuant à la paix, à la stabilité, au développement et à la prospérité en Asie-Pacifique.

Il a passé en revue les étapes de la coopération entre l’ASEAN, la Russie et l’UEEA, notamment la signature d’un protocole d’accord sur la coopération économique entre l’ASEAN et l’UEEA le 14 novembre 2018.

Le document est considéré comme une base de dialogue permettant aux deux parties de discuter de la possibilité d’étendre la coopération dans divers domaines, a-t-il indiqué.

L’année dernière, les échanges commerciaux entre l’ASEAN et l’UEEA ont atteint environ 23,15 milliards de dollars, en hausse de 15% par rapport à l’année précédente. Parmi les pays membres de l’ASEAN, le Vietnam, Singapour, la Thaïlande et l’Indonésie sont les principaux partenaires commerciaux de l’UEEA.

Le commerce entre le Vietnam et l’UEEA s’est établi à 6,1 milliards de dollars en 2018, en hausse de 103% par rapport à 2016.

Afin de maintenir un rythme de croissance annuel des échanges commerciaux entre l’ASEAN et l’UEEA d’environ 25-30%, le vice-Premier ministre a suggéré aux gouvernements vietnamien et russe de mettre en œuvre des groupes de mesures visant à aider les entreprises à optimiser leurs incitations fiscales tout en signant des accords spéciaux en vue de réduire les barrières non tarifaires relatives aux technologies et à la quarantaine.

Les deux pays devraient se servir de leur confiance mutuelle et de leurs relations étroites pour soutenir le partenariat entre l’ASEAN et l’UEEA, a-t-il déclaré, notant que la mise en œuvre fructueuse de l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UEEA va encourager d’autres pays à conclure un accord similaire entre l’ASEAN et l’UEEA.

Lors de la discussion, Veronika Nikishina, ministre chargée du commerce de la Commission économique eurasiatique, et Alexander Shokhin, président de l’Union russe des industriels et des entrepreneurs, ont salué le rôle de pionnier du Vietnam dans la signature de l’accord de libre-échange entre l’UEEA et le Vietnam.

Ils ont suggéré que les parties concernées maximisent les incitations offertes par l’accord et traitent des problèmes de transport et de logistique.

VNA/NDEL