Le Vietnam contribue activement à la coopération économique régionale

Dimanche, 08 septembre 2019 à 11:39:55
 Font Size:     |        Print
 

Les ministres de l'économie de l’ASEAN lors de la réunion qui s'est ouverte à Bangkok le 6 septembre. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le ministre vietnamiende l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, à la tête d’une délégation à la 51e conférence des ministres de l’Economie de l’ASEAN et des réunions connexes (AEM 51), du 3 au 10 septembre à Bangkok, a affirmé la contribution active du Vietnam à la coopération économique régionale.

Le Vietnam a adhéré à l’ASEAN en 1995 et à la zone de libre-échange de l’ASEAN (AFTA) - le premier accord de libre-échange (FTA) que le pays a signé – en 1996, a-t-il indiqué à l’Agence vietnamienne d’information (VNA).

Parallèlement au processus de libéralisation tarifaire au sein de l’ASEAN, le Vietnam a progressivement libéré le marché des services et construit la zone d’investissement de l’ASEAN destinée à mobiliser les ressources de manière optimale en vue de créer un environnement des affaires favorable et compétitif dans la région de l’ASEAN, a-t-il fait savoir.

Selon le ministre Trân Tuân Anh, à la suite de ce processus, le Vietnam a rejoint les pays de l’ASEAN pour construire la Communauté économique de l’ASEAN (CEA) depuis 2015, avec environ 600 millions d’habitants et un PIB total de près de 2 800 milliards de dollars.

L’adhésion à l’ASEAN est le premier pas du Vietnam dans le processus d’intégration régionale et mondiale du pays. Avec d’autres membres de l’ASEAN, le Vietnam a signé des FTA entre l’ASEAN et des partenaires étrangers tels que la Chine, la République de Corée, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, l’Inde et Hong Kong (Chine), a-t-il déclaré.

En outre, le Vietnam rejoint actuellement les pays de l’ASEAN dans la phase finale du processus de négociation de l’accord de partenariat économique global régional (RCEP) avec six partenaires : la Chine, la République de Corée, le Japon, l’Inde et le L’Australie et la Nouvelle-Zélande, a-t-il poursuivi.

D’autres partenaires, tels que le Canada et la Russie, envisagent également la possibilité de créer un accord de libre-échange avec l’ASEAN, a ajouté le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce.

Après 24 ans d’adhésion du Vietnam à l’ASEAN, cette région devient un de ses premiers partenaires économiques et commerciaux. Les échanges commerciaux entre le Vietnam et le l’ASEAN se sont élevés à près de 56,3 milliards de dollars en 2018, contre 5,9 milliards en 1996.

VNA/NDEL