Le Vietnam exhorté à respecter les normes européennes en matière de produits agricoles

Vendredi, 20 septembre 2019 à 12:26:23
 Font Size:     |        Print
 

Forum Vietnam-UE sur l’agriculture durable « Agriculture 4.0 : les clés pour accéder au marché européen », le 19 septembre à Hanoi. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam devra relever certains défis pour bien saisir les avantages de l'Accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA) et ses possibilités d'exportation de produits agricoles.

La déclaration a été publiée par le chef des Affaires économiques et commerciales de la délégation de l’UE auprès du Vietnam, Carsten Schittek, lors du forum Vietnam-UE sur l’agriculture durable placé sur le thème « Agriculture 4.0 : les clés pour accéder au marché européen » organisé le 19 septembre à Hanoi.

Le Forum a été organisé par la Chambre de Commerce européenne (EuroCham) au Vietnam, le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural (MARD) et la Chambre du commerce et de l’industrie du Vietnam (VCCI).

Le marché de l'UE est très exigeant en termes de normes, ceci bien sûr pour protéger nos consommateurs. Toutefois, cela ne signifie pas que le marché de l'UE est « fermé », au contraire, a déclaré Carsten Schittek.

Carsten Schittek a souligné que l'agriculture jouait un rôle important dans les échanges bilatéraux entre l'UE et le Vietnam. Le pays doit encore faire des efforts dans ce domaine et progresser dans la chaîne de valeur, ainsi que développer le secteur de l'approvisionnement. Il est probable que des revenus plus importants seront atteints en investissant davantage dans la durabilité de la production.

Il a déclaré qu'il était donc extrêmement important que le Vietnam soit pleinement préparé à l'EVFTA avant sa mise en œuvre. Les agences de l’agriculture de l’UE et du Vietnam devraient poursuivre leur étroite coopération afin d’assurer le respect des engagements pris dans le cadre de l’EVFTA le premier jour de son entrée en vigueur.

Le vice-ministre du MARD Lê Quôc Doanh a déclaré que le Vietnam élaborerait et perfectionnerait des politiques visant à créer des conditions favorables permettant aux entreprises d'accéder aux résultats de la recherche scientifique et technologique moderne et de les appliquer au service de la production agricole et du commerce.

"Nous tirerons pleinement parti des possibilités offertes par la quatrième révolution industrielle pour développer l'agriculture de manière efficace et durable", a déclaré Lê Quôc Doanh.

"Nous renforcerons également l'aide à la protection de la propriété intellectuelle chez nous et à l'étranger pour les produits agricoles clés et spécifiques, en promouvant le développement des marques, les indications géographiques, la traçabilité et la propriété intellectuelle des produits protégés".

Le président de l'EuroCham, Nicolas Audier, a déclaré que le secteur agricole du Vietnam serait l'un des plus grands gagnants de l'EVFTA, car une réduction des droits de douane augmenterait la demande et stimulerait les exportations vers le grand marché européen de consommateurs à forte dépense.

Cependant, l'UE a des normes très élevées pour les importations de produits alimentaires. Il n'a donc jamais été aussi important pour les entreprises européennes et les producteurs vietnamiens de se rassembler, d'apprendre les uns des autres et de contribuer au développement d'un secteur agricole de premier plan au Vietnam, avec des produits sûrs et certifiés, a déclaré Nicolas Audier.

Selon les statistiques de l’UE, 2,73 milliards de dollars, soit 15% des exportations mondiales de produits agricoles du Vietnam en 2018 étaient destinés à l’UE. Le commerce des produits agricoles représente toujours en moyenne 10% du total des échanges bilatéraux.

NDEL