La 2e réunion du Conseil du CPTPP se tient en Nouvelle-Zélande

Lundi, 07 octobre 2019 à 15:19:19
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Suite à la 1ère réunion du Conseil du CPTPP tenue à Tokyo (Japon) en janvier 2019, la 2e réunion du Conseil du CPTPP aura lieu en Nouvelle-Zélande du 6 au 9 octobre. Une délégation vietnamienne conduite parle vice-ministre de l'Industrie et du Commerce, Trân Quôc Khanh, y participera.

Depuis l'entrée en vigueur officielle de l'Accord global et progressif du partenariat transpacifique (CPTPP) le 30 décembre 2018, les pays qui ont ratifié l'accord ont commencé à mettre en œuvre leurs engagements. Dans le contexte de l'inquiétude croissante suscitée par la tendance récente au protectionnisme, le maintien et le renforcement des principes d'un système commercial efficace, ouvert, complet et fondé sur des règles deviennent de plus en plus important.

Lors de la réunion de janvier, les ministres des pays membres du CPTTP ont rappelé que cet accord s'adressait à toutes les économies qui acceptent les principes du CPTTP et sont disposées à respecter les normes élevées de l'accord et à affirmer leur ferme détermination d'élargir l'accord par l'adhésion à de nouvelles économies. Le CPTTP a été ratifié par 7 des 11 États membres : la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Canada, le Japon, le Mexique, Singapour et le Vietnam. Le Brunei, le Chili, la Malaisie et le Pérou n'ont pas encore achevé leur processus de ratification interne.

La 2e réunion du Conseil du CPTPP en Nouvelle-Zélande sera une occasion de pousser les pays restants, en se basant sur l'engagement collectif du CPTPP, à assurer la mise en œuvre intégrale et effective de l'accord.

En tant que pays hôte de la 2e réunion du Conseil du CPTPP, la Nouvelle-Zélande a ratifié en octobre l'accord, qui est entré en vigueur le 30 décembre 2018. Le gouvernement néo-zélandais s'est engagé à aider ses exportateurs à accéder à un marché de 480 millions de consommateurs de 11 pays, dont 4 pays qui n'ont pas actuellement d'accord commercial avec la Nouvelle-Zélande.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: