Vietnam, pays des opportunités économiques, selon la presse sud-coréenne

Mardi, 08 octobre 2019 à 16:34:45
 Font Size:     |        Print
 

La sarl Young Poong Electronic VINA à 100% capital sud-coréen dans la province de Vinh Phuc (au Nord). Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Nhân Dân en ligne - La presse sud-coréenne a donné des évaluations positives sur les potentiels économiques du Vietnam, le qualifiant de pays des opportunités économiques.

Selon le journal Korea JoongAng Daily, l’économie chinoise étant saturée, de nombreuses entreprises étrangères, dont celles de la République de Corée, réduisent leur dépendance vis-à-vis de la Chine, créant des opportunités de développement pour le Vietnam. Par exemple, la société Samsung Electronics revoit ses investissements en Chine, augmentant ceux versés au Vietnam.

Les changements de la chaîne de valeur mondiale en raison de la guerre commerciale en cours entre les États-Unis et la Chine accélèrent également les investissements au Vietnam. Avec la délocalisation d'usines de Chine au Vietnam par les entreprises américaines, la demande de recrutement au Vietnam augmente pour répondre au nombre croissant de commandes.

La poursuite de la guerre commerciale pousse les investisseurs étrangers à quitter la Chine pour le Vietnam. Selon le journal sud-coréen, le Vietnam pourrait renforcer son rôle du centre de production sud-coréenne, ce qui l’aiderait également à développer ses propres technologies.

De grands conglomérats sud-coréens tels que Samsung, LG, Hyosung et Kumho investissent dans de grands complexes de production. L’an dernier, le groupe Hanwha a investi 400 millions de dollars dans la plus grande société privée vietnamienne, Vingroup. La même année, SK a versé 470 millions de wons dans une autre société vietnamienne, le groupe Masan.

L’économie vietnamienne connaît une croissance de 6 à 7% par an alors que celle de la République de Corée progresse d’environ 2% et ne devrait pas atteindre 2,2% cette année. Les changements agressifs en termes d'accueil des investissements étrangers sont considérés comme le facteur clé pour que le Vietnam rejoigne rapidement la chaîne de valeur mondiale.

La République de Corée est le premier investisseur au Vietnam. Le montant total des investissements versés par les entreprises sud-coréennes au Vietnam de 1992 à 2017 a atteint 50 milliards de dollars. La taille des investissements montre à elle seule les attentes des entreprises sud-coréennes sur le marché vietnamien. Séoul est également le deuxième fournisseur d’aide publique au développement (APD) pour le Vietnam, juste derrière le Japon. Les exportations vers le Japon, qui était autrefois le premier marché à l’export de la République de Corée, représentent actuellement la moitié de celles vers le Vietnam.

VNA/NDEL