Newsand World Report : le Vietnam est l'une des économies absorbant le plus d’IDE dans l'ASEAN

Jeudi, 17 octobre 2019 à 14:47:28
 Font Size:     |        Print
 

Dans l’usine de la sarl Myungjin Electronic Vina, 100% capital de la République de Corée dans la zone industrielle de Diêm Thuy. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam se classe au 8e rang des 29 meilleures économies pour l’investissement et au premier rang parmi les pays de l'ASEAN en matière d’attraction d’IDE, selon le journal américain Newsand World Report.

Les classements de l’hebdomadaire américain Newsand World Report sont dérivés des résultats d’une enquête mondiale basée sur les perceptions, selon laquelle près de 7 000 décideurs ont classé les pays sur la base de huit attributs de pays de pondération égale : la stabilité économique, l’environnement fiscal favorable, la main-d'œuvre qualifiée, l’expertise technologique, l’esprit d'entreprise, l’innovation, le dynamisme et la corruption.

L’hebdomadaire américain a indiqué que, depuis la mise en œuvre de la politique Dôi moi (Renouveau) en 1986, le Vietnam est devenu l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde, en grande partie grâce à ses investissements directs étrangers (IDE).

Au total, 112 pays et territoires ont investi au Vietnam en 2018. Le Japon est en tête avec 8,59 milliards de dollars, suivi de la République de Corée (7,2 milliardsde dollars) et de Singapour (5 milliards de dollars).

Les secteurs de la fabrication et de la transformation du Vietnam ont toujours attiré le plus l’intérêt des investisseurs étrangers. Les deux secteurs ont attiré 16,58 milliards de dollars d’IDE l’an dernier, suivis du secteur immobilier (6,6 milliards de dollars) et du commerce de détail (3,67 milliards de dollars).

L'Agence des Investissements étrangers relevant du Ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement a annoncé le mois dernier qu'un total de 14,22 milliards de dollars d’IDE avait été décaissé depuis le début de l'année, une augmentation de 7,3% par rapport à l'année précédente et 2 759 nouveaux projets pour un engagement total de 10,97 milliards de dollars ont été approuvé.

Sam Cheong Chwee Kin, PDG et directeur de l'unité de conseil en IDE du groupe United Overseas, a fait l'éloge du Vietnam pour son rôle de catalyseur pour attirer les IDE en ASEAN.

Il a accordé une attention particulière aux efforts déployés par le Gouvernement vietnamien pour renforcer les infrastructures dans des zones économiques et industrielles clés telles que Hai Phong. À la fin des années 90 et au début des années 2000, le Vietnam a commencé à créer des zones économiques spéciales (ZES) pour attirer une production à forte intensité de main-d'œuvre. 60 à 70% du total des IDE ont été investis dans ces ZES.

L'hebdomadaire Newsand World Report a évalué que le Vietnam avait des coûts compétitifs, des salaires bas et des infrastructures en développement. Koushan Das, un expert en suivi de projet en Inde et au sein de l'ASEAN de Dezan Shira&Associates, a déclaré que le Vietnam disposait de l'une des politiques fiscales les plus compétitives en Asie du Sud-Est. Les investisseurs étrangers, notamment ceux qui produisent des produits à forte valeur ajoutée, peuvent tirer parti des incitations fiscales en tant qu'avantage concurrentiel au fil de sans.

Malgré des coûts de main-d'œuvre relativement bas, le Vietnam souligne qu'il est important de former une main-d'œuvre qualifiée comme un facteur clé pour attirer les IDE, tout en encourageant l'innovation et l'utilisation de nouvelles technologies.

Bien que la productivité du travail au Vietnam se soit améliorée au cours de la dernière décennie, elle reste généralement faible par rapport aux autres pays de l'ASEAN. C'est sans doute le plus gros défi à relever pour maintenir sa position de centre d'investissement régional.

NDEL

  Partager cet article