Les entreprises vietnamiennes sont exhortées à participer à la chaîne d'approvisionnement mondiale

Mardi, 22 octobre 2019 à 14:55:27
 Font Size:     |        Print
 

Conférence sur la coopération pour les chaînes d'approvisionnement en Asie. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - L’approvisionnement durable en biens et la production sont des domaines clés sur lesquels les entreprises vietnamiennes doivent se concentrer pour participer à la chaîne d'approvisionnement mondiale, a déclaré le directeur général de l’Association du Commerce extérieur (Amfori) Christian Ewert lors d’une conférence tenue le 21 octobre à Hô Chi Minh-Ville.

S'exprimant à la conférence sur la coopération pour les chaînes d'approvisionnement en Asie, qui a réuni une centaine de délégués en provenance de pays et territoires asiatiques, Christian Ewert a déclaré que dans le contexte de la montée en puissance de l'Asie, les principaux produits recherchés au Vietnam étaient les textiles, les chaussures et les biens de consommation rapide.

Les organisations et les agences de gestion de la plupart des pays s'efforçaient de mettre en œuvre les objectifs de développement durable de l'ONU et les consommateurs étaient de plus en plus préoccupés par la protection de l'environnement et les produits verts, a déclaré Christian Ewert.

Il a ajouté que l'impact des changements climatiques sur la production et les entreprises obligeait les entreprises à devenir des pionnières du développement durable, en mettant l'accent sur les facteurs environnementaux. De nombreux pays devaient se concentrer sur la recherche de solutions communes au développement durable, en particulier sur des questions telles que le changement climatique, l'environnement, les chaînes d'approvisionnement mondiales et les guerres commerciales.

La chaîne d'approvisionnement mondiale pose une série de défis aux entreprises, notamment l'origine des marchandises, les barrières commerciales et les mécanismes de défense commerciale. Le développement durable obligeait les entreprises à constituer une chaîne d'approvisionnement en produits et services écologiques, modifiant ainsi les habitudes des consommateurs.

Vo Tân Thành, directeur adjoint de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI), a déclaré qu'il existait de nombreuses chaînes d'approvisionnement mondiales de biens et de services pour l'Union européenne et les États-Unis situées dans des pays asiatiques, mais que le nombre d'entreprises vietnamiennes participant à cette chaîne était encore très limité.

Cela montre que le Vietnam ne peut ignorer le développement durable. Les entreprises vietnamiennes doivent identifier cela comme l'un des outils clés pour intégrer la chaîne d'approvisionnement mondiale, en particulier lorsque le pays s'est profondément intégré à l'économie internationale. Cela offrira davantage d’opportunités aux entreprises vietnamiennes pour développer leurs activités.

Selon les statistiques du Ministère vietnamien de l'Industrie et du Commerce, la plupart des entreprises d'investissement direct étranger (IDE) étaient affiliées à des fournisseurs étrangers, tandis que la majorité des entreprises vietnamiennes vendaient des biens et fournissaient des services à des partenaires nationaux. Seulement 15% des entreprises nationales ont fourni des biens et des services à des partenaires étrangers au Vietnam.

Les statistiques montrent que 8,4% des entreprises exportent directement vers des pays étrangers, tandis que 7,4% vendent indirectement via un tiers.

Expliquant la situation, certains experts ont souligné que de nombreuses entreprises vietnamiennes appliquaient encore des technologies obsolètes entraînant une faible productivité et manquaient d'expérience dans le travail avec des entreprises étrangères et la sensibilisation à la conformité.

Les experts ont également indiqué que de nombreuses entreprises vietnamiennes n’étaient ni proactives ni éligibles pour participer à la chaîne d’approvisionnement mondiale, elles ne pouvaient donc pas exploiter les avantages des accords de libre-échange.

Lors du forum, les experts sont convenus que les entreprises nationales devraient se conformer aux normes internationales, ce qui leur permettrait de rejoindre les chaînes d'approvisionnement mondiales. Cela contribuerait à la mise en œuvre de l'engagement du Vietnam vis-à-vis des objectifs de développement durable des Nations Unies.

NDEL