La croissance annuelle de l’économie vietnamienne est estimée à 7% en moyenne entre 2021 et 2025

Vendredi, 22 novembre 2019 à 11:00:21
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : thoidai.com.vn.

Nhân Dân en ligne - La croissance annuelle de l’économie vietnamienne devrait augmenter de 7% entre 2021 et 2025 grâce aux accords de libre-échange de nouvelle génération, selon le Centre national d’information et de prévisions socioéconomiques du ministère du Plan et de l’Investissement (NCEIF).

Lors d'un atelier intitulé « Perspectives de l'économie vietnamienne à l'horizon 2021-2025 : Opportunités et défis découlant des accords de libre-échange de nouvelle génération» tenu à Hanoi le 21 novembre, la directrice du NCEIF, Trân Thi Hông Minh, a mis l'accent sur les accords de libre-échange, en particulier l'accord global et progressif pour un partenariat transpacifique (CPTPP) et l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) qui auront d’énormes répercussions sur l’économie au cours de cette période.

Elle a estimé que le CPTPP et l'EVFTA avaient un éventail d'engagements plus large que les autres pactes de libre-échange, car ils couvrent les conditions d'importation et d'exportation tout en fixant des méthodes de production pour les échanges de biens. En général, ils ont une influence positive sur la croissance économique, en particulier sur les marchés des signataires.

L'EVFTA et le CPTPP pourraient contribuer à augmenter le PIB du Vietnam de 4,3% et 1,3% respectivement d'ici 2030, a-t-elle ajouté, ajoutant que les expéditions vers l'UE augmenteraient d'environ 44,4% d'ici 2030, tandis que celles destinées aux États membres du CPTPP augmenteraient de 14,3% d'ici 2035.

Ils vont exercer une influence sur l'économie vietnamienne à moyen et à long terme en faisant pression sur le gouvernement pour améliorer les institutions et le climat des affaires, a déclaré Trân Thi Hông Minh.

Il est fort possible que la croissance du PIB atteigne 7% par an en 2021-2015, avec une macroéconomie stable, un taux d'inflation projeté compris entre 3,5 et 4,5% chaque année et une croissance de la productivité du travail atteignant environ 6,3% par an.

Dans un autre scénario, le PIB du Vietnam pourrait augmenter de 7,5% si le pays pouvait tirer parti de la 4e révolution industrielle, améliorer la qualité de l’attraction des investissements et bien développer l’économie moderne.

Trân Toan Thang, un responsable du NCEIF, a déclaré que les engagements de l’EVFTA et du CPTPP étaient supérieurs à ceux de l’OMC en termes d’ouverture des investissements, de protection des investissements et de règlement des différends, et qu’ils aideraientle Vietnam à promouvoir les exportations et à améliorer les chaînes d’approvisionnement.

Bien que le Vietnam puisse améliorer sa capacité concurrentielle en termes d’ampleur du marché et de productivité du travail, le pays pourrait mettre du temps à améliorer ses infrastructures, son innovation et ses technologies.

Selon les experts, les moteurs de la croissance vietnamienne au cours de la période 2016-2020 n’ont pas beaucoup changé, et reposent toujours principalement sur les investissements. La structure économique a rapidement évolué vers les services, tandis que la base industrielle reste fragile.

NDEL