Le CPTPP offre de nouvelles opportunités aux entreprises vietnamiennes et canadiennes

Mercredi, 12 février 2020 à 10:03:33
 Font Size:     |        Print
 

Les invités du colloque. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne - Depuis l’entrée en vigueur de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) en 2019 pour le Vietnam, les entreprises canadiennes ont une bonne occasion d’investir dans divers domaines tels que le secteur aérien, les technologies et les communications, les produits agricoles et les produits minéraux.

Les autorités de Toronto, au Canada, et le Conseil commercial Canada-Vietnam ont conjointement organisé le 10 février dans la ville un colloque intitulé « faire des affaires au Vietnam ».

Les participants ont discuté de deux sujets qu’étaient « Le CPTPP : les opportunités pour le Vietnam, un an après » et « Partage d'expériences d’affaires au Vietnam ».

Robert Cameron, spécialiste de l’Exportation et du Développement Canada (EDC), a affirmé que l'économie vietnamienne connaissant une démographie favorable et le fort développement de la classe moyenne offrait de nombreuses des opportunités aux entreprises canadiennes.

Il a recommandé à celles-ci de consacrer du temps et des ressources au tissage de relations durables au Vietnam avant de pénétrer le marché.

Selon lui, les exportateurs canadiens devraient sélectionner un importateur ou un distributeur vietnamiens pour distribuer leurs produits au Vietnam.

Les organisations prestigieuses canadiennes telles que l’EDC et la TCS pourraient accorder des aides aux entreprises canadiennes souhaitant accéder à ce nouveau marché, et ensuite durant leurs affaires au Vietnam.

En 2019, le Vietnam a continué à être le partenaire commercial le plus important du Canada en Asie du Sud-Est, avec des échanges commerciaux estimés à 7,8 milliards de dollars canadiens (environ 5,98 milliards de dollars américains).

Les participants ont discuté du potentiel de coopération entre le Vietnam et le Canada dans la finance alors que le Vietnam a importé des services financiers à hauteur de 523 millions de dollars en 2018.

Le Vietnam investira 11 milliards de dollars en 2020 et 17 milliards de dollars en 2025 dans les projets d’infrastructures de transport. Il s’agit vraiment d’une bonne occasion pour les entreprises des deux pays de renforcer leurs relations.

L’éducation sera un point lumineux dans la coopération entre le Vietnam et le Canada. Le Vietnam se classe actuellement au premier rang en Asie du Sud-Est en termes de nombre d’étudiants au Canada et au 5e rang dans le monde avec plus de 20 000 étudiants.

La partie canadienne a aussi souligné les opportunités de coopération entre les deux pays dans les énergies renouvelables et la gestion des déchets dans le contexte où le Vietnam s’efforce sans cesse de lutter contre les changements climatiques.

Julie Nguyen, directrice du Conseil commercial Canada-Vietnam, a déclaré que cet événement attirait une grande attention de la part du gouvernement canadien, des autorités de l’Ontario et des entreprises canadiennes car ceux-ci avaient reconnu de nombreuses opportunités au Vietnam, un pays connaissant une économie stable et à forte croissance.

Dans le cadre d'un accord de coopération entre Toronto et Hô Chi Minh-Ville, le Conseil commercial Canada-Vietnam a collaboré avec la ville canadienne pour organiser une visite de travail dans la mégapole du Sud du Vietnam pour mieux comprendre le marché et favoriser l’accès des entreprises de Toronto au marché vietnamien.

Les exportations de l’Ontario vers le Vietnam de janvier à novembre 2019 ont augmenté de 17,8% par rapport à la même période de 2018.

Le CPTPP est entré en vigueur dans sept pays que sont le Canada, l’Australie, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, Singapour et le Vietnam. Le Pérou, la Malaisie, le Chili et le Brunei sont en train de mener les procédures nécessaires à sa ratification.

Malgré le retrait brutal des États-Unis de l’Accord de partenariat transpacifique (TPP), les onze pays restants, dont le Vietnam, ont signé le 8 mars en 2018 dans la capitale chilienne Santiago un nouvel accord pour abolir les barrières tarifaires dans la région. Le nouvel texte baptisé CPTPP représente une nouvelle vision pour le commerce mondial.

Le nouvel accord réduit drastiquement les tarifs et instaure de nouvelles règles commerciales radicales sur un marché qui rassemblent près de 500 millions d’habitants et représentent un PIB d’environ 10 000 milliards de dollars, soit 13,5% du PIB mondial.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: