Le Vietnam conjugue ses efforts pour atteindre une croissance de plus de 5%

Mardi, 12 mai 2020 à 14:22:38
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (debout). Photo : VNA

Nhân Dân en ligne – Lors de la visioconférence entre le Premier ministre et des entreprises tenue le 9 mai à Hanoi, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux entreprises de contribuer davantage au développement économique du pays.

Dans le contexte où l’épidémie de Covid-19 se propage de manière compliquée dans le monde, produisant des impacts négatifs sur tous les domaines socioéconomiques, la conférence entre le Premier ministre et des entreprises a été organisée cette année sous forme de visioconférence et a été diffusée en ligne avec 63 points de relais locaux, 30 points de relais à des ministères et secteurs et aussi en direct sur la Télévision nationale.

Ayant pour thème « Conjuguer les efforts, surmonter les défis, saisir les opportunités, restaurer l’économie », cet événement a attiré la participation de 800 000 entreprises, plus de 5 millions d’entreprises familiales dans l’ensemble du pays.

Face aux impacts négatifs causés par l’épidémie de Covid-19, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc souligné que les participants devraient discuter des mesures afin de relancer l’économie nationale pour parvenir à un taux de croissance du PIB supérieur à 5% cette année et maîtriser l'inflation en dessous de 4%.

La pandémie de COVID-19 a gravement affecté les activités économiques, le marché financier, la production, la consommation, l’industrie, les services, le tourisme et le secteur aérien, a-t-il souligné.

Pourtant, le Vietnam a atteint une croissance de 3,82% au premier trimestre. Il s’agissait du niveau le plus bas durant ces dix dernières années, mais considéré comme une croissance assez élevée dans le monde ainsi qu’en Asie en ce moment. La BM a estimé que le Vietnam était le pays obtenant la croissance la plus élevée au sein de l’ASEAN au premier trimestre 2020.

Nguyên Xuân Phuc a souligné que le Vietnam devrait se concentrer sur les cinq tâches que sont l’attrait des investissements, l’attrait des investissements étrangers directs, l’augmentation de l’exportation, la promotion des investissements publics et l’encouragement de la consommation intérieure.

Il a aussi posé six exigences aux entreprises : respecter la loi et partager des difficultés avec le gouvernement, renforcer la solidarité et la coopération afin de créer une force commune, ne pas se décourager, être dynamiques pour ne pas perdre des opportunités, être créatif dans la production et les affaires, et être confiant.

En ce moment, le Vietnam a poursuivi une stratégie à double objectif de lutte contre le coronavirus et de maintenir des activités économiques minimales, outre des réformes institutionnelles et structurelles. L’économie nationale joue un rôle très important, notamment en réduisant les prix de l’électricité, de l’eau et des télécommunications, en fournissant suffisamment de riz à tous dans toutes les situations.

Le Premier ministre a constaté qu’aucune entreprise vietnamienne ne figurait dans la liste des 500 plus grandes entreprises du monde, espérant ainsi que d’ici 2045, les entreprises vietnamiennes rattraperaient la tendance mondiale.

Il a indiqué que le pays possédait un potentiel de croissance à long terme. Le Vietnam fait partie des économies de sécurité après la fin de l’épidémie de COVID-19. Il a signé des dizaines d’accords de libre-échange avec 38 plus grands marchés du monde.

Après avoir écouté les propositions et difficultés de la communauté des entreprises, le gouvernement élaborerait des politiques en vue d’améliorer l’environnement d’investissement et d’affaires et la compétitivité nationale, contribuant ainsi au développement de l’économie nationale.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: