Forbes : pourquoi le monde devrait investir au Vietnam après le Covid-19 ?

Mercredi, 20 mai 2020 à 18:25:47
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Les investisseurs internationaux devraient investir au Vietnam car de nombreux autres pays ont actuellement du mal à faire face à la pandémie de Covid-19 et le risque de récession économique couvre l'ensemble des pays occidentaux.

Selon Forbes, le Vietnam a enregistré une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 7,02% en 2019, l'une des plus élevées au monde. Il s’agit également de la deuxième année que la croissance économique du Vietnam atteint plus de 7%. L'industrie manufacturière et de transformation a augmenté de 8,9% et est restée le principal moteur de la croissance économique du pays.

En ce qui concerne le commerce, le chiffre d'affaires à l'exportation du Vietnam a obtenu une valeur de 500 milliards de dollars et enregistré un excédent pendant quatre années consécutives dans le contexte de la tendance à la baisse des échanges dans de nombreux pays. L'indice de compétitivité mondiale en 2019 a montré que le Vietnam avait gagné 10 places pour atteindre le 67e rang, devenant ainsi le pays à la croissance la plus rapide en 2019. Le gouvernement s'est concentré sur la création d'un environnement commercial ouvert et favorable dans le but de promouvoir la restructuration économique.

Selon la Banque mondiale, le Vietnam a considérablement amélioré son environnement commercial au cours des 10 dernières années. Le rapport d’affaires 2020 de la Banque mondiale classe le Vietnam au 70e rang sur 190 économies. Ce classement est relativement bon par rapport à 2010 où le Vietnam n’était qu'à la 90e position.

La Banque mondiale est également optimiste quant à l’émergence du Vietnam en 2020 et pour de nombreuses années à venir. Cette évaluation est basée sur deux raisons principales, que sont l'amélioration de l'accès aux informations de crédit grâce à la distribution de données auprès des détaillants, et les taxes et impôts.
De bonnes conditions dans l'accès aux informations de crédit contribueront à réduire les coûts des services et à accroître la transparence du marché.

En octobre 2019, le Centre national d'information sur le crédit du Vietnam et la Banque d'État du Vietnam ont lancé un portail pour connecter les emprunteurs et les établissements de crédit. Les emprunteurs peuvent désormais facilement sélectionner les offres de crédit et enregistrer les besoins de prêt auprès des établissements de crédit appropriés via un portail en ligne. Les emprunteurs peuvent consulter eux-mêmes le crédit et les informations sur le crédit, surveiller les niveaux de crédit et éviter les fraudes.

En ce qui concerne les taxes et impôts, en 2019, le Vietnam a modernisé son système électronique pour gérer et faciliter le processus de paiement des impôts pour les entreprises. Les processus de paiement des impôts peuvent désormais être achevés en un jour, contre deux à trois jours ouvrables au cours des dernières années.

L'amélioration de l'environnement des affaires aide également le Vietnam à attirer plus d'investissements étrangers. L'investissement étranger direct au Vietnam a dépassé 38 milliards de dollars en 2019. Ce chiffre est le plus élevé depuis ces 10 dernières années et le taux de croissance moyen est estimé à 7,2% chaque année.

Jusqu'à présent, le Vietnam a signé 12 Accords de libre-échange (ALE) avec des partenaires, y compris des ALE de nouvelle génération avec des engagements étendus. L'Union européenne a signé un accord de libre-échange historique avec le Vietnam en juin 2019, la première fois avec un pays en développement d'Asie, ouvrant la voie à des réductions tarifaires sur 99% des marchandises entre le Vietnam et le bloc européen.

Selon l'agence de presse Reuters, l'Union européenne (UE) décrit l'accord de libre-échange Vietnam-UE (EVFTA) comme l'accord de libre-échange le plus ambitieux jamais signé avec un pays en développement. L'UE est le deuxième marché d'exportation du Vietnam après les États-Unis.

Le gouvernement du Vietnam estime également que l'EVFTA augmentera de 20,28% les exportations de l'UE vers le Vietnam et de 20% les exportations du Vietnam vers l'UE. Cet accord augmentera le PIB du Vietnam de 2,18 à 3, 25% par an d’ici 2023 et de 4,57 à 5,30% par an entre 2024 et 2028. Le 12 février, le Parlement européen a ratifié l'EVFTA et l'Accord de protection des investissements (EVIPA).

Le Vietnam est également membre de l'Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP). Cet accord créera une énorme zone économique libre, avec une taille de marché d'environ 500 millions de personnes et un PIB combiné de plus de 13 500 milliards de dollars, représentant 13% du PIB mondial.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: